• Énergie

    Export : l'État veut soutenir les projets durables, à la place des énergies fossiles

    13 octobre 2020

    Les aides à l’export passent au vert. L’État veut lier ses garanties publiques à des objectifs environnementaux. Dès le 1er janvier, il compte ne plus en accorder aux projets d’exploitation de pétroles extra-lourds, schistes et sables bitumineux, a annoncé le ministre de l’Économie Bruno Le Maire, le 12 octobre. À la place, et à cette date, la France « réservera son soutien à l’exportation aux seuls projets de centrale à l’étranger qui permettent d’améliorer le mix électrique du pays concerné ». Le gouvernement travaille également à l’élaboration d’un « bonus climatique », afin d'aider au financement de chantiers durables, compatibles avec l’Accord de Paris sur le climat. Bercy prévoit, par la suite, de ne plus apporter de garanties à l’exploitation de nouveaux gisements pétroliers en 2025, et gaziers en 2035, au plus tard.

  • -30% sur l'offre premium

    Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
    tous les mois

    Voir les offres d'abonnement

Les dernières infos