• Attractivité

    Eastman, Ikea, Pfizer... La France engrange 4 milliards d'euros de promesses d'investissements étrangers

    17 janvier 2022

    La France attire les projets en plastique. L’américain Eastman promet d’ouvrir, d’ici à 2025, une usine de recyclage moléculaire, adossée à un centre de recherche. Un investissement d’1 milliard de dollars censé créer 350 emplois et en générer 1 500 autres indirects pour donner une seconde vie à 160 000 tonnes de déchets par an. Le lieu d’implantation du site n’est toutefois pas encore arrêté. Le canadien Loop Industries, associé à Suez, a, lui, jeté son dévolu sur Port-Jérôme-sur-Seine (Seine-Maritime) pour construire, en 2023, sa première usine européenne de fabrication de 70 000 tonnes annuelles de plastique PET à partir de matériaux recyclés (250 M€ d'investissement, 180 emplois annoncés). De son côté, l’allemand BASF va installer à Chalampé (Haut-Rhin) une usine de HMD, élément de base du nylon (300 M€, 60 postes). Ces trois projets sont parmi les plus importants des 21 investissements étrangers de plus de 4 milliards d'euros dévoilés par l’Élysée dans le cadre de l’opération "Choose France". Y figurent également Pfizer (520 M€ sur cinq ans, dont un accord avec Novasep) et Ikea (650 M€ sur trois ans dans l’économie circulaire et les transports).

Les dernières infos