• France

    Conjoncture

    Défaillances d'entreprises : chute en trompe-l'oeil au premier trimestre 2020 et inquiétudes pour les PME

    29 avril 2020

    Jusqu’ici tout va bien. Mais la faiblesse des défaillances d’entreprises, constatées jusqu’à la mi-avril par le cabinet Altares, pourrait être trompeuse. Au premier trimestre 2020, leur nombre avait chuté d’un tiers en un an, pour s’établir à 11 500 procédures. S’y ajoutent, sur la première quinzaine d’avril, 679 sauvegardes, redressements et liquidations… 4 fois moins qu’à la même période en 2019. Sauf que l’épidémie de coronavirus a grandement perturbé les tribunaux de commerce depuis la mi-mars. Et les entreprises en difficulté peuvent attendre jusqu’à un mois après la fin de l’état d’urgence sanitaire avant de demander l’ouverture d’une procédure collective (soit au-delà du mois de juin). En attendant, Altares s’inquiète d’une « fragilisation » des PME, déjà à l’œuvre en 2019, mais accrue début avril : elles représentaient alors 12 % des défaillances, contre 5 % il y a un an. Or, un tiers d’entre elles n’étaient pas en cessation de paiements avant le 12 mars 2020 et les premières mesures de confinement.

  • -30% sur l'offre premium

    Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
    tous les mois

    Voir les offres d'abonnement

Les dernières infos