• France

    Financement

    Coronavirus : les pistes du gouvernement pour aider les discothèques et l'événementiel, victimes de la cinquième vague

    07 décembre 2021

    L’État est prêt à ressusciter deux aides d’urgence pour les boîtes de nuit et entreprises de l’événementiel. Toutes deux victimes des dernières mesures sanitaires, elles pourront bénéficier de la prise en charge intégrale du chômage partiel. Avec un double aménagement envisagé par le ministre de l’Économie : le dispositif pourrait être prolongé au-delà du 31 décembre ; les "critères de déclenchement" (seuil minimal de perte de chiffre d’affaires notamment) pourraient devenir "plus favorables" pour les activités restées ouvertes. Second outil réactivé, l’aide sur les coûts fixes pourrait couvrir 100 % des pertes brutes d’exploitation (contre 70 ou 90 % auparavant), de manière à indemniser "toutes les charges, y compris la rémunération des gérants de discothèques". Selon l’un de leurs syndicats, le SNDLL, Bercy a également proposé une "exonération des cotisations sociales durant la [période de] fermeture" et "un accompagnement d’un report du remboursement des prêts garantis par l’État". Idée qu’a pourtant exclue Bruno Le Maire à l’Assemblée nationale, où il s’est contenté de rappeler son offre d’accompagnement ciblé des entreprises en difficulté pour rembourser leur PGE.

  • -30% sur l'offre premium

    Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
    tous les mois

    Voir les offres d'abonnement

Les dernières infos