• Vin

    Conflit Airbus-Boeing : les vins français lourdement pénalisés par les sanctions américaines

    05 mars 2021

    Le vin français boit la tasse aux États-Unis. Les exportations de bouteilles ont reculé de 28 % en un an (hors mousseux), entre octobre 2019 et septembre 2020, selon les douanes. Mais sous cette "chute sans équivalent depuis plus de vingt ans" se cache surtout l’effondrement de 47 % des ventes de vins tranquilles soumis aux surtaxes américaines, imposées, fin 2019, dans le cadre du litige entre Washington et Bruxelles sur les aides à Airbus - des sanctions tout juste suspendues pour quatre mois, ont annoncé les deux parties, le 5 mars. Il n'empêche, le mal est fait : ramené à la valeur des exportations 2019, la perte se monterait à 500 millions d’euros. Et la part de marché des produits tricolores a, elle, fondu de près de 11 points. Autre conséquence : les États-Unis ont massivement reporté leurs achats vers les marchandises non-taxées (+40 points de parts de marché !), comme le vrac, dont les ventes ont triplé. La viticulture est le secteur le plus exposé à ces sanctions américaines : leur montant potentiel est estimé à 285 millions d’euros par an.

  • -30% sur l'offre premium

    Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
    tous les mois

    Voir les offres d'abonnement

Les dernières infos