• Rhône

    Santé

    Boiron supprime un tiers de ses effectifs en France

    11 mars 2020

    Directrice générale des Laboratoires Boiron depuis un peu plus d’un an, Valérie Lorentz-Poinsot avait alerté les pouvoirs publics dès les premières menaces de déremboursement. Six mois après le passage de 30 à 15 % de prise en charge par l’assurance maladie, le couperet tant redouté est tombé. C’est selon la dirigeante la « campagne de dénigrement » qui est à l’origine de la chute des ventes.
    Avec un chiffre d’affaires 2019 établit à 557 M€ contre 604 M€ en 2018 (-7,8 %), le résultat opérationnel 2019 (66 M€) est en recul de 36,9 % par rapport à 2018. Le matin même, la direction annonçait aux représentants du personnel le plus grand plan social de son histoire, entraînant la suppression de 646 postes, soit un tiers de l’effectif en France. Boiron, créé en 1963 et dont le siège est à Messimy (Rhône), annonce notamment l’arrêt du site de production de Montrichard, près de Tours (69 salariés), et la fermeture de 12 établissements de préparation-distribution (sur 27) à Avignon, Belfort, Brest, Grenoble, Limoges, Niort, Paris-Bois d’Arcy, Paris-Ivry, Pau, Rouen, Strasbourg et Toulon. Les sites du Rhône ne sont pas concernés. Le groupe emploi 3 672 salariés dans le monde et 2 377 en France.

    Sur le même sujet

  • -30% sur l'offre premium

    Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
    tous les mois

    Voir les offres d'abonnement

Les dernières infos