• France

    BTP

    Après un début d’année 2021 prometteur, le bâtiment redoute les effets du "choc" sur les matières premières

    22 juin 2021

    Le bâtiment n’est pas au bout de ses peines. Certes, admet la FFB, la fédération du secteur, le début d’année conforte sa prévision de croissance de 11 % en 2021. La reprise était ainsi déjà à l’œuvre, au premier trimestre, dans la rénovation énergétique (+10 % d’activité en un an, au-dessus de son niveau de 2019) et l’amélioration-entretien (+9,9 %). L’emploi se porte bien (48 100 postes créés par rapport à la même période de 2020). La construction de logements neufs résiste : +4,2 % pour les mises en chantier, +1 % pour les délivrances de permis (entre janvier et avril). Mais tout cet acquis se retrouve désormais menacé par les difficultés d’accès aux matières premières. Un "choc" qui risque "de stopper net l’amorce de relance constatée". La FFB demande donc au gouvernement d’imposer à tous, et pas seulement aux acheteurs de l’Etat, un gel des pénalités de retard. Et réclame des aides financières, sous la forme d’un crédit d’impôt, d’un carry back instantané et d’une prise en charge intégrale du chômage partiel.

  • -30% sur l'offre premium

    Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
    tous les mois

    Voir les offres d'abonnement

Les dernières infos