Vendée

Industrie

Vendée : Les ambitions de RCM après le rachat de la métallerie Hérault

Par Florent Godard, le 30 mars 2016

CONSTRUCTION. Gérant de RCM Constructions Métalliques dans le Sud Vendée, Luc Sourisseau a repris Hérault D&J à la Flocellière. Objectif : doper de 50% l’activité de cette PME en trois ans.
Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

L'entrepreneur
Avant de devenir chef d’entreprise, Luc Sourrisseau a occupé pendant 18 ans les fonctions de responsable informatique chez Mecabor à Pouzauges, une usine de blocs hydrauliques. Il opère ensuite un virage et part codiriger un constructeur de maisons (Le logis herbretais) où il anime le bureau d’études et la force de vente. Une première expérience de direction avant de reprendre RCM à St-Hilaire des Loges, qui réalise des constructions métalliques, couvertures, bardages, isolations par l’extérieur…

Ce spécialiste des bâtiments agricoles et industriels a récemment livré une extension pour le centre de traitement des déchets d’Ortech à Fontenay ou un site de stockage de céréales pour le négociant Cosset (79). Dès le départ, l’ambition affichée s’avère de créer de l’emploi. Chose faite. «En six ans, l’effectif est passé de 8 à 18 salariés et son chiffre d’affaires de 1 million d’euros à 2,5 millions en 2015», indique Luc Sourisseau.


La PME rachetée livre Jeanneau, Briand, Ouest Alu…
Quand Daniel Hérault, fondateur de la métallerie éponyme de La Flocellière (14 salariés, 1,4 M€ de CA) lui annonce son départ à la retraite prochain, la reprise s’impose à lui. Doté d’une découpe laser, ce fournisseur lui livre depuis quelques années de petites pièces métalliques servant à assembler ses poutres.

«C’est l’occasion d’internaliser cette production, de négocier de meilleurs tarifs auprès de nos fournisseurs communs, mais aussi de livrer davantage d’éléments de serrurerie, une des spécialités d’Hérault, comme des escaliers et des gardes corps, liste Luc Sourriseau. Demain on sera capable, d’offrir un package afin d’attaquer de plus gros projets de bâtiments.»


Forte croissance attendue
Positionnée également sur la chaudronnerie, la tôlerie, la menuiserie acier, Hérault travaille notamment comme sous-traitant pour Jeanneau, le groupe Briand, Ouest Alu, Sermat ou LG Béton.

À la tête de RCM et de la société Hérault D & J rebaptisée Métal-S, le Vendéen table aujourd’hui sur une forte hausse de leurs ventes respectives. «J’espère créer 10 emplois et atteindre 5,5-millions d’euros de chiffre d’affaires d’ici trois ans, contre 3,9¬millions aujourd’hui, avec environ 50<TH>% de croissance sur Métal-S», annonce-t-il. Outre l’effet mutualisation cité, il compte aussi capter la demande constatée pour les réalisations en acier, dotées de «qualités de résistance au feu ou encore d’une résistance mécanique permettant de créer des menuiseries de grandes tailles».


Les soutiens
Déjà accompagné par le Réseau Entreprendre lors de la reprise de RCM, Luc Sourisseau va bénéficier d’un nouveau soutien destiné aux membres de l’association qui anticipent une forte croissance. Pendant trois ans, des dirigeants l’aideront pour structurer son développement et mettre en place une nouvelle gouvernance.


RCM (Saint-Hilaire-des-Loges)
Gérant: Luc Sourisseau
18 salariés ; 2,5M€ de CA
02 51 52 23 18
www.rcm85-cm.fr

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition