Vendée : Herige s’est reconstruit

Par Amandine Dubiez, le 15 septembre 2016

Le Vendéen coté en bourse affiche de bons résultats alors que le secteur du BTP peine toujours à redémarrer. Le centenaire spécialisé dans l'univers du bâtiment vient de finir un vaste chantier de changement de stratégie commerciale.
Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Un chiffre d’affaires à +4,8% sur le 1er semestre, un EBITDA +25,5%, un endettement net réduit de plus de 17%, Hérige va mieux. Et c’est déjà une performance en soi, alors que le secteur du BTP peine encore à redémarrer. Tous les produits sont concernés : + 5% sur le négoce, +11% sur la menuiserie, +1,5% sur le béton.



Une performance qui s’explique avant tout par un changement de process au sein de cette entreprise centenaire. Un grand ménage sur la stratégie commerciale initiée en 2014 qui commence à porter ses fruits. Après le changement de nom l’année dernière, le regroupement des activités en une seule marque : Edycem, pour le béton et AtlanteM pour la menuiserie, l’ex VM Matériaux a réorganisé son activité principale qui mobilise près de 50% de ses effectifs, le négoce de matériaux. Et ça se voit, physiquement. Les toutes nouvelles devantures roses et bleus VM viennent d’être vissés sur les façades des points de vente de la région nantaise.




Rentrée des classes





« VM bois&renovation, VM matériaux&construction, VM carrelage&ambiance »... Finie l’organisation par région, désormais les pôles sont divisés par matériaux. Grand ménage aussi du côté de la logistique pour approvisionner les clients plus vites. Les commerciaux, eux, sont équipés de tablette pour suivre directement avec le client les évolutions de stock. Plus agiles, ils sont aussi plus à l’aise pour parler de leurs produits, et apporter des conseils techniques. Une nouvelle dynamique commerciale qui paie, explique Gérard Charrier, directeur général d'Herige : « Il faut constamment aller chercher le client, proposer un devis, le relancer. Les commandes sont moins grosses , les clients étant plus prudent sur leurs stocks ».





Délesté de ses 16 points de vente antillais et guyanais qu’il a cédé en début d’année,le groupe de 2600 salariés vient d’investir dans la formation. Campus Talent, c’est son nom, fait sa rentrée la semaine prochaine : 7 cadres et 2 actionnaires, sélectionnés par un jury, vont être formés pendant 3 ans pour améliorer leur leadership. Le but : dénicher les talents de demain de l’entreprise. L’an prochain, l'entreprise du bâtiment basée à L'Herbergement, ouvrira un autre Campus intrapreuneur délivrant des formations qualifiantes.



Pendant ce temps là, les commerciaux se forment à l’utilisation du nouveau produit phare de la marque. Primé au concours de l'innovation de Batimat, AM-X est nouveau concept de menuiserie, associant le PVC, l'aluminium et le bois. Mis en vente depuis mi mai, le produit n’entre pas encore dans les comptes mais le groupe en espérerait 29 millions d’euros de chiffre d'affaires sur 3 ans, selon le cabinet d'analyses nantais Portzamparc

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.