Sophia Antipolis : Kinaxia lève 3 millions d'euros

Par Gaëlle Cloarec, le 12 juillet 2017

Spécialiste de l'intelligence du risque, la PME sophipolitaine vient de lever 3 millions d'euros auprès de M Capital Partners afin d'accélérer son développement.

Le Journal des Entreprises, l'économie en régions — Photo : Le Journal des Entreprises

Kinaxia a levé en juin la somme de 3 millions d'euros auprès de M Capital Partners. Spécialiste de l’intelligence du risque, la PME sophipolitaine dirigée par Edouard Le Goff va s’appuyer sur ce tour de table pour poursuivre le développement de sa ligne de produits Preventimmo, leader français de la fourniture dématérialisée de documents d’urbanisme réglementaires pour les diagnostiqueurs immobiliers et les notaires.

L’objectif est aussi d’accélérer la commercialisation de son offre CityScan, dont la promotion a été confiée à l’agence L’Ambassade, basée à Nice et à Paris. Ce premier service en ligne de géodécision immobilière permet en quelques clics d’évaluer à 360º n’importe quelle adresse en France métropolitaine. Lancée fin mai à destination du grand public, la plateforme disposera en octobre de fonctionnalités nouvelles dédiées aux agences immobilières. Ce qui permettra à l’entreprise d’adresser une cible qui lui échappait encore.

Enfin, il s’agira de consolider sa filiale KCityLabs, installée au CEEI de Nice, dédiée à l’expérimentation à l’échelle d’une métropole de nouveaux services comme celui qui vise à géolocaliser les offres d’emplois en fonction du logement du candidat et des modes de transport alentours.

Kinaxia, qui vient d’emménager dans de nouveaux locaux de 1.400 m² aux Espaces de Sophia, prévoit de porter son effectif de 80 personnes à ce jour à 100 d’ici les 18 prochains mois. La PME vise un chiffre d’affaires 2017 de 6,5 millions d’euros contre 4,5 millions réalisés en 2016.

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture