Numérique

Seule la moitié des entreprises françaises est embarquée dans une transformation digitale 

Par Charlotte de Saintignon, le 14 juin 2022

Il reste encore du chemin à parcourir en matière de transformation digitale des entreprises françaises. C'est le constat dressé par une étude du Medef et du Boston Consulting Group la veille de la REF Num et du salon VivaTech 2022, grand-messes de la tech et de l'innovation qui démarrent ce mercredi 15 juin. 

La moitié des entreprises tricolores n'ont pas démarré de plan de transformation numérique avec la crise sanitaire et n'y réfléchit pas pour le moment. 
La moitié des entreprises tricolores n'ont pas démarré de plan de transformation numérique avec la crise sanitaire et n'y réfléchit pas pour le moment.  — Photo : ANDOR BUJDOSO

51% des entreprises déclarent ne pas avoir démarré de plan de transformation numérique ou de projet de valorisation des données avec la crise et n'y réfléchit pas. Seules 21% d'entre elles auraient démarré un tel projet suite au Covid. Dans son ensemble, le tissu économique reste frileux, à l'exception des plus grandes entreprises qui ont pris conscience que la transformation digitale est devenue urgente avec la crise sanitaire. C'est le constat posé lors de la présentation de la 2e édition de l'étude du Boston Consulting Group (BCG) et du Medef "l'impact après la crise sanitaire de la maturité digitale de la France". Autres résultats inquiétants, les entreprises françaises semblent à la traîne sur l'adoption de technologies avancées, avec seulement 19% et 21% d'entre elles qui utilisent respectivement l'IA ou le cloud contre 25% et 26% en moyenne au sein des entreprises de l'Union européenne. 

Pénurie de compétences

Parmi les fragilités rencontrées, la problématique d'acculturation. "La France est très loin devant les autres pays sur la peur de l'intelligence artificielle", signale Alexandre Aractingi, associé au bureau Paris du BCG. Autre frein à la transformation numérique des entreprises françaises, l'accompagnement des TPE-PME. "Plus de la moitié des entreprises ne sont pas au courant des aides qui font partie du plan de relance et seules 10% du panel interrogé en a bénéficié", détaille Alexandre Aractingi. Pourtant, la problématique du financement constitue l'un des freins majeurs, avec 42% d'entre elles qui expriment un besoin de financement. 

"10 000 diplômés spécialisés dans le numérique manquent chaque année à l'appel"

Autre problématique de taille, celle des talents. Avec "200 000 emplois à pourvoir en France dans le monde du numérique", chiffre Pascale Dumas, coprésidente de la commission Mutations technologiques et impacts sociétaux du Medef et "10 000 diplômés spécialisés dans le numérique qui manquent chaque année à l'appel", selon Clémentine Désigaud de BCG, la question de la formation de profils spécialisés dans le numérique s'avère cruciale. Pas seulement pour accueillir des "talents de haut vol" mais également pour "former des techniciens et acculturer des personnes qui n'ont pas pour vocation d'être dans un milieu d'ingénieur ou dans un milieu technique", ajoute Alexandre Aractingi. "La montée en compétences, via des plans de formation et de reconversion, est un facteur clé de succès", renchérit Pascale Dumas. 

Pénétration des outils digitaux

Le cabinet BCG met néanmoins en avant deux points positifs, comme l'augmentation de la maturité comportementale et de la pénétration des outils digitaux dans les entreprises. "Toutes les entreprises ont adopté un socle essentiel de pratiques et d'outils digitaux dans les usages du quotidien", comme le travail hybride, les visioconférences, les outils collaboratifs, le partage de documents ou la cybersécurité, se réjouit Alexandre Aractingi. Autre marqueur favorable au niveau macro-économique, "la France a bien accéléré via les politiques publiques". Preuve en est, la vivacité du FT120 et du Next40 ou encore l'explosion du nombre de licornes depuis trois ans. "C'est un bon indicateur parmi d'autres de mesure d'une forme de succès", justifie-t-il.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition