Saint-Étienne

Saint-Etienne : Guillaume Beyens quitte Saint-Etienne

Par Stéphanie Gallo, le 29 août 2016

Dans les prochains jours, Guillaume Beyens quittera Adista Saint-Etienne pour prendre la tête de l'agence parisienne de l'opérateur lorrain de services hébergés.
Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Président de Cienum, entreprise qu’il avait reprise à son fondateur Philippe Cornut au milieu des années 2000, Guillaume Beyens a choisi en 2013 de s’allier au Lorrain Adista via le jeu d’un échange d’actions. Depuis le début de l'été, Adista (340 salariés ; CA 2015 : 75 M€)  est entre les mains du fonds d'investissement Equistone Partners Europe.

A Paris
Depuis Saint-Etienne, en tant que directeur général délégué, il pilotait les activités pour le Sud-Est de la France ainsi que les projets spéciaux (data centers).
Dès la mi-septembre, c’est à Paris qu’il poursuivra ses missions pour Adista. Il abandonnera ainsi la direction stéphanoise au profit d’un Ligérien bien implanté dans le secteur et dont le nom n’a pas encore été dévoilé. 80 des 340 salariés d’Adista sont basés à Saint-Etienne et quatre data center du Lorrain sont implantés sur le territoire. 

«J’avais besoin de me lancer dans de nouveaux projets. A Paris, le jeu sera bien différent, c’est motivant !», sourit Guillaume Beyens. 
Malgré ces périples parisiens, l’entrepreneur assure qu’il pourra assumer ses nombreuses casquettes stéphanoises : présidence d’honneur de Numelink, vice-présidence de de French Tech Saint-Etienne, et présidence de la commission "nouvelle économie" de la CCI métropolitaine, poste qu’il devrait occuper de nouveau après les élections consulaires de cette fin d’année. «Je serai sur Paris trois jours par semaine, je m’organiserai sur le temps restant…». 
Ce mouvement n’est pas lié à l’arrivée d’Equistone, assure l'entrepreneur, puisqu’il avait été acté avant l’été "mais il a été apprécié par celui-ci".

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition