Rouen

Levée de fonds

Rouen : Robocath lève 4,7 millions d'euros pour commercialiser son robot médical R-one

Par Sébastien Colle, le 18 mai 2017

La start-up de robotique médicale Robocath (Rouen) annonce la clôture d'une levée de fonds de 4,7 millions d'euros destinée à la commercialisation de son télémanipulateur pour cathéters "R-one", une innovation dans le domaine de la cardiologie.
Le Journal des Entreprises, l'économie en régions — Photo : Le Journal des Entreprises

Développé par la start-up de robotique médicale rouennaise Robocath, la plateforme médicale R-one est destinée à révolutionner le traitement de maladies cardiovasculaires. Une innovation en phase industrielle et d'homologation, pour laquelle les dirigeants de Robocath viennent de finaliser une levée de fonds de 4,7 millions d'euros destinée à la commercialisation de ce télémanipulateur pour cathéters.

Investisseurs historiques et capital investissement

Après avoir levée 1,8 million d'euros  en 2013 et 2015 et avoir reçu 1,6 million d'euros d'aides publiques apportées par Bpifrance, Robocath a réussi à fédérer de nombreux acteurs autour de son projet pour sa nouvelle levée de fonds. Si les investisseurs historiques de Robocath, NCI et Go Capital ainsi que les bancaires BNP Paribas et Caisse d'Epargne, sont au rendez-vous, l'opération est conduite par M capital partners, société d'investissement et de financement française et Normandie participations, la structure régionale de prise de participations en capital dans les entreprises normandes adossée à l'Agence de développement pour la Normandie (AD Normandie). Se sont joints à eux de nouveaux actionnaires comme NFactory et des business angels.

Commercialisation prévue en 2018

Lancée en 2009, Robocath développe une solution robotique innovante de télé-manipulation de cathéters. Ce dispositif robotisé permettra aux cardiologues de réaliser,à distance, des angioplasties (interventions micro-invasives sur les artères coronaires effectuées à l’aide de cathéters de type pose de stents). Les praticiens réaliseront leurs opérations avec un confort et une précision accrus, tout en étant protégés des rayons-X. Robocath doit permettre de contribuer au développement de la chirurgie micro-invasive ambulatoire et ainsi à la diminution des coûts d’intervention et de la durée des séjours hospitaliers. Le potentiel du marché de Robocath, qui compte une vingtaine de salariés, est très important avec 16.000 salles de cathétérisation dans le monde et près de 4 millions d’angioplasties réalisées chaque année. Président fondateur de la start-up, Philippe Bencteux souhaite un développement rapide: "R-one est aujourd’hui la seule plateforme d’assistance robotique en cardiologie interventionnelle développée en Europe et nous comptons mettre à profit cette avance technologique pour partir à la conquête du marché européen dès l’année prochaine". L'Europe dès 2018 mais également le Moyen-Orient pour lancer la commercialisation, avant un déploiement aux Etats-Unis prévu en 2019.

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture