Rouen

Chimie

Rouen : Le Belge Tessenderlo lance la construction de son usine d'engrais liquide azoté

Par Guillaume Ducable, le 31 août 2016

Le groupe Belge organise le 14 septembre prochain à Grand-Quevilly dans l'agglomération rouennaise, la pose de la première pierre de son usine de fabrication d'engrais liquide azoté.
Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Annoncée au printemps 2015, l'implantation de Tessenderlo Group sur le site Borealis (ex-GPN) de Grand-Quevilly près de Rouen prend forme. La pose de la première pierre est annoncée pour le 14 septembre prochain en présence du président du conseil d'administration du groupe Belge Stefaan Haspeslagh et du directeur de la business unit Tessenderlo Kerley International, Geert Gyselinck, branche qui assure la production et la commercialisation dans le monde des engrais liquides azotés de Tessenderlo.

Première usine du groupe en Europe

Le site de Grand-Quevilly deviendra ainsi "la première usine européenne du groupe pour ce type d'engrais jusqu'à présent fabriqués aux Etats-Unis", précise le groupe dans un communiqué. Un site situé sur le port de Rouen qui revêt un caractère "stratégique" pour Tessenderlo dans la desserte de ses clients européens.

Alimenté par l'ammoniac de Borealis

La proximité de l'ex-filiale de Total (GPN), revendue en 2013 à Borealis, offre à Tessenderlo la possibilité de s'alimenter directement à la source d'ammoniac de son voisin. L'engrais liquide azoté commercialisé sous la marque Thio-Sul est utilisé pour dans le traitement des grandes cultures, l'arboriculture et les cultures maraîchères.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture