Rennes

Rennes : Surfact'Green lève 1,2 million d'euros

Par la rédaction, le 09 décembre 2016

Dans le secteur de la chimie verte, la start-up Surfact'Green, basée à Compiègne et à Rennes, vient de réaliser sa première levée de fonds d'un montant d'1,2 million d'euros. Objectif : s'équiper d'un nouveau laboratoire et commercialiser en France et à l'international ses premiers produits cosmétiques, agricoles et ménagers, alternatifs à la pétrochimie.

Le Journal des Entreprises, l'économie en régions — Photo : Le Journal des Entreprises

Deuxième prix européen du concours Innovact Campus Awards en 2013, lauréate de la Fondation Banque Populaire de l'Ouest en septembre, la start-up Surfact'Green vient de lever 1,2 million d'euros pour son développement auprès des deux fonds d’amorçage régionaux, Go Capital Amorçage et Fira Nord-Est (Finovam Gestion, groupe IRD), associés à la Société d’accélération du transfert de technologie (Satt) Ouest Valorisation. 

L'entreprise, dont le siège est basé à Compiègne et l'unité de R&D à Rennes, développe, produit et commercialise des nouveaux produits cosmétiques, agricoles, bitumeux et détergents écologiques, biodégradables et issus d'agroressources : tensioactifs, crèmes et après shampoings, dépollution des sols, nettoyants ménagers, désinfectants, nettoyants, émulsionnants. Une alternative à la pétrochimie reposant sur dix brevets et 14 années de recherche en lien avec l'Ecole nationale supérieure de chimie de Rennes (ENSCR).

Recruter, produire et commercialiser

"Etape très importante", selon ses dirigeants fondateurs Pierre Yves Divet, Daniel Danjean et le professeur Thierry Benvegnu, cette première levée de fonds va leur permettre d'installer un nouveau laboratoire de formulation, de produire et commercialiser leurs premières tonnes de tensioactifs en France et à l’international et de recruter une équipe dédiée dont un directeur général. Début janvier, en plus, il y aura deux salariés et un concours scientifique en guise de CSO. Sur les six premiers mois, quatre autres recrutement sont prévus. Concernant les perspectives de chiffre d'affaires, il est prévu "plusieurs million d’euros à horizon 2019-2020".

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture