Régions : Quelles sont les plus «éco-friendly»?

Par la rédaction, le 05 novembre 2015

Les régions rognent-elles sur les budgets consacrés aux entreprises ? Le point sur la question, alors que se profilent les élections régionales début décembre. Armelle Gegaden
Le Journal des Entreprises, l'économie en régions — Photo : Le Journal des Entreprises

Quelles régions françaises ont le plus augmenté leurs budgets de développement économique ces dernières années ? Selon les chiffres de l’ARF (Association des régions de France), Nord-Pas-de-Calais et Paca sont le plus « éco-friendly » avec une hausse respective de 35 % et de 21,8 % de leur budget de développement économique entre 2009 et 2012. 




Faire des économies 

À l’opposé, deux régions observent un véritable décrochage de leurs dépenses : la Lorraine avec quasiment 23 % de chute, et la Picardie, en baisse de 31,8 %.



À la veille de la fusion des régions, les conseils régionaux font face à une équation difficile à résoudre. Si les dotations de l’État diminuent, les investissements dans les lycées ou les TER, eux, n’ont pas diminué, tandis que se poursuit la hausse du nombre de chômeurs et donc des dépenses de formation continue… Des économies s’imposent.

Mais comment faire ? Les régions rognent-elles sur les budgets de développement économique ? « Non. Nous allons chercher les économies ailleurs par exemple en mutualisant les achats », promet un cadre de l’ARF. Et les chiffres en attestent. Les dépenses consacrées au développement économique des régions en France sont passées de 2,05 milliards en 2009 à 2,04 milliards en 2012 puis à 2,1 milliards en 2014.

 

Mais si les régions maintiennent leurs investissements, c’est au prix d’un endettement qui enfle de façon inquiétante et frise désormais les 100 %. Pour l’ARF, les régions n’ont pas beaucoup de marge de manœuvre et la fusion des régions n’y fera rien pour une raison simple : les frais généraux représentent moins de 8 % des dépenses. « 92 % de notre budget est reversé à des tiers : lycées, apprentis, entreprises, ou pour financer des TER. Après la fusion, on continuera à verser les mêmes montants », explique-t-on du côté de l’ARF. Alors que la loi sur la nouvelle organisation territoriale de la République fait des régions le chef de file de la politique économique locale, les régions redoutent l’étranglement. L’Aquitain Alain Rousset, président de l’ARF, a déposé un amendement au projet de loi de finances pour que les régions se voient octroyer au moins 500millions d’euros supplémentaires à compter de 2016.



7 milliards d’économies
Dans une enquête publiée le jeudi 22octobre, la très libérale fondation Ifrap (fondation pour la recherche sur les administrations et les politiques publiques) ne voit pas les choses sous le même angle. En prenant exemple sur les régions les plus performantes, l’Ifrap évalue à près de 7milliards d’euros les économies réalisables. Et de proposer quelques solutions radicales : ouvrir à la concurrence les lignes de TER, réduire l’absentéisme, revoir l’organisation du temps de travail des agents…

Le Journal des Entreprises, l'économie en régions — Photo : Le Journal des Entreprises

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture