Maine-et-Loire

Produit en Anjou : Déjà un an et 60 produits référencés

Par la rédaction, le 02 novembre 2015

La marque territoriale, propriété du Département du Maine-et-Loire, fêtera son premier anniversaire le 5 novembre en organisant une soirée évènement à Terra Botanica. Destinée à promouvoir les produits et services élaborés en Anjou, elle compte déjà 60 références et une cinquantaine d'entreprises impliquées dans la démarche.
Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Conçue sur le modèle de la marque territoriale bretonne "Produit en Bretagne", la petite sœur d'Anjou est en train de faire son chemin. Lancée il y a trois ans par le Département, elle s'est réellement structurée depuis un an avec la création d'un GIP (Groupement d'intérêt public) qui regroupe le Conseil départemental, les chambres consulaires, le Comité d'expansion, le pôle du végétal Végépolys et l'association Produit en Anjou qui réunit aujourd'hui une centaine d'entreprises. Ses objectifs sont triple : il s'agit d'assurer la promotion des savoir-faire du Maine-et-Loire, de développer le territoire et de soutenir l'activité et les emplois locaux.

Qui peut être référencé ?

 «La marque est attachée à un produit ou un service dont la valeur ajoutée est acquise à plus de 50% sur le Maine-et-Loire. Il faut également que les composants de base de ce produit soient - si possible - issus ou élaborés dans le département, explique Henri Mercier, le directeur de l'association. Quand il s'agit de chocolat, par exemple, on retient le critère d'élaboration sur le territoire.» La démarche concerne aussi bien des artisans que des industriels, des sociétés de service, des associations...qui doivent avoir un ancrage local. Seules sont exclues les AOP, AOC et IGP. 60 produits sont déjà référencés Produit en Anjou. A côté des célèbres Quernon d'Ardoise ou du Choc'O ROI de la Maison Becam, on trouve les terres cuites de l'entreprise Yvon Cailleau aux Rairies, les médailles du Saumurois Martineau, le fabricant de canapés et fauteuils Anjou Sièges à Miré, les agences de communications Morgan View à Angers et Desjeux Création aux Alleux, Manulatex... Si la marque d'appartenance répond à une attente des consommateurs désireux de traçabilité et d'achat local, elle permet également aux entreprises adhérentes d'intégrer un réseau BtoB. «L'un des objectifs est qu'elles puissent travailler entre elles, toujours dans un souci "social" de maintien et de développement de l'activité économique sur le territoire, poursuit Henri Mercier. On estime à une centaine le nombre d'entreprises qui pourraient intégrer la marque.» Pour déposer un dossier, il suffit d'aller sur le site www.produitenanjou.fr et de télécharger le questionnaire. Si la candidature est éligible, les membres du GIP se déplacent pour visiter l'entreprise qui passe ensuite devant un comité d'agrément. A noter, la marque est désormais présente sur Twitter.

02 41 81 47 61 – @email

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.