Paca : Edition du premier baromètre de la fiscalité régionale

Par la rédaction, le 17 juin 2016

Le Medef en Paca vient d’éditer le tout premier baromètre de la fiscalité régionale. Cette étude analyse par département et intercommunalité le poids de la pression fiscale. Supérieure à la croissance économique et à l’inflation, la fiscalité locale a bondit de 13,3% en trois ans seulement. Elle pèse autant que l’impôt sur les sociétés.
Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Au terme de six mois d’étude, le Medef vient de publier le tout premier baromètre de la fiscalité régionale en Paca. Un panorama à la fois simple et détaillé qui met en lumière une fiscalité locale complexe voire opaque. Si les entrepreneurs estiment légitime de contribuer au financement des services publics, ils dénoncent l’envolée des taux d’imposition ces dernières années. «
Ce n’est pas bon pour l’attractivité du territoire. La fiscalité sur la métropole Aix Marseille Provence a bondi de 15% entre 2011 et 2014 », s’inquiète Jean-Luc Monteil président du Medef Paca. Ce document de 75 pages livre un comparatif de la fiscalité selon les départements et les disparités selon les territoires. Quand les entreprises dans les Bouches-du-Rhône contribuent à 44% des impôts locaux, celles des Hautes-Alpes participent à hauteur de 3% ! «
Les inégalités entre les territoires sont trop significatives pour être bien fondées. Nous allons rencontrer les bons élus et les mauvais élèves. Medef Paca propose de simplifier ce millefeuille, d’encadrer et de stabiliser la fiscalité locale ainsi que d’en renforcer la transparence. La fiscalité doit être au service de la croissance et de l’emploi », ajoute Jean-Luc Monteil.

Ce premier baromètre a été élaboré avec les Medef départementaux et les branches professionnelles régionales. Luc Bayard, délégué général de l’Union des industries chimiques en Méditerranée, pointe du doigt une contradiction : «
Dans la filière chimie des matériaux, nous avons des pépites sur notre territoire. Ces entreprises ont besoin d’être aidées pour se développer or elles sont étouffées par la fiscalité locale ».

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition