Bretagne

Ouest : « Des signes positifs » d’une reprise selon la BPO

Par Géry Bertrande, le 30 avril 2015

La Banque Populaire de l’Ouest vient de publier ses résultats 2014, bonne année mais encore molle. Son DG Yves Breu est optimiste pour 2015 qui démarre fort.
Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

L’activité bancaire traduit parfaitement les tendances économiques. En la matière, il y a des signaux qui ne trompent pas… « La situation économique est meilleure, la dynamique commerciale bonne. 2015 part sur les chapeaux de roues ! », s’enthousiasme Yves Breu, directeur général de la Banque Populaire de l’Ouest (BPO) qui évoque « plutôt des signes positifs ».
L’établissement au nouveau siège rennais dit en effet connaître un regain d’intérêt de la part des entreprises. Quand en 2014, leurs crédits accordés pour 720 millions d’euros (en hausse de 4 % tout de même) portaient plutôt sur du renouvellement de matériel et non de l’augmentation de capacités de production, la tendance de 2015 semble aller vers davantage d’investissements capacitaires. Et les crédits d’équipements décaissés depuis le début de l’année affichent un bond significatif de+15 % « Cette année, nous revoyons aussi des mouvements de rachats d’entreprises », ajoute l’intermédiaire financier.
L’an dernier, sa banque a accordé 1,4milliard d’euros de crédits tout confondu, pour 30.000 nouveaux prêts (+2,6 %). En face, l’épargne collectée s’élève à 5,9milliards (+4 %), équilibrée entre entreprises et particuliers.

L’immobilier repart
Autre indicateur clé : l’immobilier. En 2014, la BPO a accordé 680M¤ aux particuliers dont 85 % dédiés à l’immobilier. Si la mode à la renégociation des prêts perturbe toujours un peu tous les établissements bancaires, ceux-ci constatent néanmoins une certaine reprise dans le secteur. Les crédits décaissés aux particuliers depuis janvier sont en hausse de+36 % (dont un quart lié à la renégociation). « L’immobilier repart un peu… Nous voyons réapparaître des primo-accédants. Le marché est en train de se débloquer », se félicite Yves Breu dont l’enseigne (du groupe BPCE) a choisi le terme « impulsion » pour caractériser 2014-2015 et « Élan 2017 » pour son plan interne.
Dans la banque, ce sera aussi une année marquée par l’innovation. La dématérialisation et le digital en force constituent la « 157e agence » BPO, selon Yves Breu. Ce qui n’empêche pas d’investir dans ce réseau : 70 M€ ces dix dernières années pour refaire tout le parc et encore 20 M€ ces quatre prochaines.
Une capacité rendue possible par 701 M€ de capitaux propres et de bons résultats. 2014 était « plutôt une bonne année », avec un ratio de solvabilité de 11,4 %, un PNB en hausse de 2,8 % (+4,2 % l’exercice précédent) et un résultat net de 38 M€ qui a grimpé de 30 % ! Ce qui s’explique, entre autres, par une baisse du coût du risque (24,2 M€ contre 28 M€ en 2013) et les dividendes versés par Natixis, filiale porteuse de BPCE, soit 7,8 M€ pour la BPO en 2014 qui alimentent directement son résultat.

Banque Populaire de l’Ouest
(Saint-Grégoire)
Président : Éric Sauer
DG : Yves Breu
1.407 salariés
PNB 2014 : 232,1 M€
www.ouest.banquepopulaire.fr 

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.