Notre Dame des Landes : Bruno Retailleau (LR) répond à Ségolène Royal

Par la rédaction, le 04 novembre 2015

A la tête d'une liste d'union de la droite et du centre, le candidat à la présidence de la Région Bruno Retailleau (LR) dénonce « le yoyo permanent des socialistes sur Notre Dame des Landes », dans un communiqué daté du 4 novembre.
Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

« Depuis la Chine, Ségolène Royal vient de jeter un nouveau pavé dans le marécage de Notre Dame des Landes, a pesté le Vendéen. En déclarant que le démarrage du chantier du futur aéroport était une erreur, [elle] confirme son statut : celui de mauvaise fée des Pays de la Loire. C’est bien simple, tout ce qu’elle touche dans notre région se transforme en plomb : l’A831 qu’elle a enterrée et maintenant l’aéroport de Notre Dame des Landes. »

Sénateur de la Vendée, Bruno Retailleau était en effet un fervent défenseur du projet d’autoroute A831, une portion de 64 km qui devait relier Fontenay-le-Comte en Vendée à Rochefort en Charente-Maritime, projet tombé à l'eau cet été. 

Pour lui, l'alternative est simple : « soit François Hollande et Manuel Valls désavouent très rapidement Ségolène Royal, en imposant leur autorité à leur ministre de l’environnement. Soit ils s’inclinent comme à leur habitude sous [ses] caprices.»

L'appel à Christophe Clergeau
Au passage, il demande à Christophe Clergeau, son rival socialiste aux Régionales, « de prendre enfin une position courageuse sur ce dossier, en disant qu’il exige l’évacuation immédiate de la ZAD et qu’il refusera tout compromis avec les Verts sur le dossier de Notre Dame des Landes »…

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition