Nantes

Nantes : Trois questions à Bas Van Abel, créateur du Fairphone et invité du Web2day

Par La rédaction, le 06 juin 2017

Il a créé le premier smartphone conçu de manière responsable et équitable, et vient de signer un partenariat avec Orange. Bas Van Abel, P-dg de Fairphone, est de passage à Nantes le 7 juin. Il tient une conférence lors du festival du numérique Web2day à 12h.

Le Journal des Entreprises, l'économie en régions — Photo : Le Journal des Entreprises

Dès cet été, le Fairphone 2 devrait être commercialisé dans les boutiques Orange. L’opérateur français a en effet signé un partenariat il y a quelques semaines avec le fabricant néerlandais de ce smartphone conçu de manière équitable et responsable. La jeune société néerlandaise, qui a débuté en 2013 en vendant ses téléphones par internet, s’efforce dans son approvisionnement de privilégier des fournisseurs de composants qui ne travaillent pas dans des zones de conflit et vérifie que les conditions de travail sont correctes dans les usines chinoises qu’elle fait travailler. L’autre particularité de ce smartphone est qu’il est démontable et réparable. A l’origine, il y a cinq ans, Fairphone était un projet en lien avec une ONG. Comment ce petit poucet fait-il pour se faire une place parmi les géants du secteur ? Le mercredi 7 juin, à 12h, à Stéréolux, l'entrepreneur Bas Van Abel reviendra sur son parcours à l'occasion du festival du numérique nantais Web2day. En attendant, la rédaction lui a posé trois questions. 

La rédaction : Pourquoi venez-vous au Web2day? Voulez-vous établir des relations avec des acteurs économiques à Nantes? 

Bas Van Abel : "C'est une excellente opportunité pour plusieurs raisons. C’est bien pour se faire connaitre du réseau, avec des perspectives B2B, et cela nous apporte une bonne publicité en termes de couverture médiatique et de visibilité des médias sociaux. Dans l'ensemble, il est formidable d'être là pour nous positionner parmi les leaders numériques. "

La rédaction : Vous venez de signer un partenariat avec Orange, quelles sont vos ambitions en France? Combien de Fairphone 2 espérez-vous vendre? 

Bas Van Abel : "La France a été notre premier marché avec les ventes les plus en ligne du Fairphone jusqu'ici. Avec ce partenariat, nous voulons accroître encore davantage la demande d'électronique plus équitable en France et motiver toute l'industrie à agir de manière plus responsable. Il est trop tôt pour prévoir les ventes exactes, mais nous sommes convaincus que la France restera notre premier marché et que ce partenariat nous aidera à développer encore plus loin Fairphone en France. "

La rédaction : Combien de Fairphones 2 avez-vous vendus jusqu'à présent? Comment voyez-vous l'avenir de Fairphone dans les années à venir?

Bas Van Abel : "Plus de 130 000 acheteurs européens ont déjà acheté un Fairphone. Fairphone se développe en tant qu'entreprise et nous travaillons de plus en plus avec des fournisseurs de services mobiles partout en Europe, comme Orange en France, ce qui nous aide à progresser. Pour beaucoup de gens, il est important de pouvoir voir et toucher le téléphone avant d'acheter. En outre, nous nous concentrons sur l'infrastructure modulaire du Fairphone 2. Cela nous offre beaucoup d'opportunités et nous lançons un nouveau module de caméras cet été, ce qui en fera le premier smartphone modulaire également évolutif. "

Festival Web2day, du mercredi 7 au vendredi 9 juin, à Nantes => les conférences à ne pas rater 

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture