Nantes

Nantes : Patrick Cheppe président du Medef et du pôle EMC2 !

Par la rédaction, le 28 avril 2016

Patrick Cheppe prend coup sur coup la présidence du Medef de Loire-Atlantique et celle du pôle de compétitivité EMC2.
Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Patrick Cheppe (en photo), P-dg du groupe Europe Technologies, vient coup sur coup d'être élu président du Medef de Loire-Atlantique et du pôle de compétitivité nantais EMC2, qui réunit 620 entreprises, écoles et laboratoires de recherche industrielle.

Au Medef, il succède à Vincent Charpin. Au sein d'EMC2, il prend la suite de Nicolas Orance, senior vice-president Aerospace Defense Business Unit chez Daher.

Industriel dans le sang

Né à Nanterre, cet ingénieur et docteur en mécanique et matériaux âgé de 51 ans, a mené sa vie entrepreneuriale à Nantes. Il a fondé, seul, Sonats en 1993. Notamment épaulé au départ par l'entrepreneur nantais Michel Decré, il a fondé autour de Sonats le groupe industriel Europe Technologies, qui emploie aujourd'hui 330 salariés. Ancien du Centre des jeunes dirigeants, administrateur du Medef 44 et élu à la CCI de Nantes Saint-Nazaire, il a fait partie de l'équipe qui a créé l'IRT Jules Verne. 

Dans sa vie extra-professionnelle, Patrick Cheppe ne gardera que ses deux mandats de président du Medef et d'EMC2. Compatible avec son quotidien de chef d'entreprise ?  "On vient de changer l'organisation du groupe. Je garde la vision, l'international, les tableaux de bord, la finance et la R&D. Mais la production, je fais confiance aux équipes. Je ne viens plus à chaque fois qu'il y a un problème à régler", explique le chef d'entreprise..

Un  "conseil de surveillance" au Medef 44
Partisan du jeu collectif - l'un des préceptes des pôles de compétitivité comme EMC2 où PME, grands groupes, écoles et centres de recherche innovent ensemble-, Patrick Cheppe compte s'appuyer sur une équipe élargie au sein du Medef de Loire-Atlantique. 
Pour cela, il va créer une demi-douzaine de postes de vice-présidents. Il va aussi bâtir un comité consultatif, qui agira à la manière d'un conseil de surveillance dans une entreprise. Celui-ci sera composé par des "personnes qui ont du vécu et qui sont déjà reconnues". Ce comité comprendra une petite dizaine de membres. Parmi eux : Daniel Augereau (P-dg de Synergie), Bruno Hug de Larauze (P-dg d'Idea), Alain Mustière (DMD) ou Philippe de Portzamparc (société de Bourse Portzamparc).

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.