Morbihan : Olmix montre la voie de la Chine aux entreprises bretonnes

Par la rédaction, le 01 juillet 2016

Olmix fait partager sa connaissance du marché chinois. Sur son site de Bréhan, la PME a réuni Bank of China, l'une des plus importantes banques de Chine et de grands noms de l'agroalimentaire. But affiché : gagner de nouveaux marchés en Asie.
Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Pour ceux qui en doutaient encore, Hervé Balusson est un homme de réseaux. P-dg d'Olmix (400 salariés et 80 M€ de CA), il a réuni sur le site de son usine de valorisation d'algues, le directeur général France de Bank of China et de nombreuses entreprises de l'agroalimentaire breton. Jean Floc'h, Triskalia, la minoterie Paulic, Hamiform, etc. ont été de celles qui ont répondu présents. Objectif de cette rencontre : sensibiliser ces acteurs de l'économie bretonne afin qu'ils investissent dans la province Shaanxi.

Olmix, chef de file
 "La Bretagne est la région agricole la plus importante de France. Vous avez beaucoup de choses à faire avec la Chine. Le secteur agroalimentaire attire notamment l'attention des consommateurs chinois", relève Phan Nay, directeur général France de Bank Of China. La Chine est un marché que connaît bien Olmix car c'est l'un des plus générateurs de chiffre d'affaires pour le groupe qui ne compte pas s'arrêter là. Avec l'un de ses partenaires bancaires qu'est Bank of China, Hervé Balusson espère faire des émules auprès de ses confrères, eux aussi chefs d'entreprise. "La Bretagne a des atouts pour répondre aux besoins de la Chine." La liste des besoins a été évoquée : lait, porcs, algues, produits de la mer, épicerie salée et sucrée, ...

Un déplacement en Chine fin août

Concrètement, Bank of China propose d'organiser sur place un forum fin août. Les entreprises bretonnes sont invitées à y participer. Mais auparavant, elles savent qu'elles devront cibler leurs offres et besoins. Il faudra aussi qu'elles se fédèrent et qu'elles avancent avec des marques, un point important pour les Chinois. Avant le déplacement, une identification des partenaires chinois locaux sera proposée aux entreprises intéressées avant l'organisation de conférences vidéos. Si ces premiers contacts sont positifs, des rendez-vous physiques seront programmés sur place. Affaires à suivre ? On l'espère.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.