Lorraine : Le préfet de Meurthe-et-Moselle installe le Club de la commande publique

Par la rédaction, le 14 juin 2016

Le préfet de Meurthe-et-Moselle, Philippe Mahé, veut faciliter l’accès des PME à la commande publique de l’Etat et des collectivités territoriales.
Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

« L'achat public total représente 80 milliards d'euros au niveau national, 653 millions d'euros dans la Région Grand Est et 317 millions d'euros en Lorraine pour les achats de l’État, à quoi s'ajoutent les prévisions d'investissement des collectivités en hausse de 5% en 2016 par rapport à 2015 », indiquent le préfet de Meurthe-et-Moselle pour poser le décor. Depuis son arrivée, Philippe Mahé a noué des contacts et multiplié les visites dans les entreprises du département. Partout, le même constat : « Les entreprises expriment de manière récurrente des difficultés à candidater aux divers appels d'offres et consultations. Ainsi, des marges de progrès existent pour que la commande publique bénéficie de manière plus optimale à l'ensemble du tissu économique ».

Tirer le « meilleur profit »

Et pour progresser, le préfet Philippe Mahé a donc installé, le 3 juin, « une instance collégiale associant les différents acteurs de la commande publique (services de l’État, opérateurs publics, organismes professionnels et élus) pour permettre de tirer le meilleur profit des apports économiques, sociaux et environnementaux induits par l'achat public ». Baptisé « Club de la commande publique », cette instance de dialogue a pour objectif d’établir un diagnostic partagé sur les problématiques d'accès à la commande publique par filière et par territoire ; de partager les initiatives et bonnes pratiques existantes dans le département ; d’identifier les solutions opérationnelles à même de favoriser un large accès de toutes les entreprises à la commande publique.

« Fragile mais réelle »

Ce nouvel outil devra servir à amplifier la « reprise » que le préfet Philippe Mahé a constaté dans les chiffres mais aussi sur le terrain.A l’occasion d’un panorama de la situation économique du département, le préfet a estimé que cette reprise est « fragile mais réelle » : le nombre de demandeurs d’emplois baisse dans le département depuis quatre mois consécutifs, pour atteindre 38.730 en avril 2016, les licenciements économiques sont en baisse de 28%, le recours au chômage partiel diminue de 10% et l’investissement des entreprises repart à la hausse de 5% sur le dernier mois. « Tous ces chiffres ne doivent pas occulter les difficultés de certaines entreprises, comme Kaiser par exemple », a précisé Philippe Mahé. Engagé sur le terrain des offres d’emplois non pourvues, avec le Medef et la CCI, le préfet a présenté les résultats avec une certaine satisfaction : « Dès le mois de juin, nous avons réduit de 50% le nombre d’offres non pourvues ».

Contact : www.meurthe-et-moselle.gouv.fr

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition