Lorraine : Florange : Matignon étudie un plan global de développement industriel

Par la rédaction, le 07 décembre 2012

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Reçus hier par le Premier ministre, les élus lorrains sont ressortis de cette entrevue sans réelle certitude sur l'avenir du site ArcelorMittal de Florange. Jean-Marc Ayrault leur a notamment indiqué que si le sidérurgiste indien ne respectait pas ses engagements,
« le gouvernement ne s'interdit pour l'avenir aucune option».



Concrètement, les élus lorrains étaient venus défendre l'idée d'une nationalisation temporaire du site, option soutenue par le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg. De l'avis des spécialistes de la sidérurgie, cette nationalisation aurait eu pour résultat de couper le site de Florange de ses approvisionnements en matière première et de ces clients en aval.



Sur proposition de Jean-Pierre Masseret, le président de la Région Lorraine, le Premier ministre a accepté d'étudier
« la contractualisation avec le Conseil régional de Lorraine d'un plan global de développement industriel » , sans que les contours de ce plan soient précisés. 



La lourde tâche de surveiller les engagements pris par le groupe ArcelorMittal reposera sur les épaules de l'ancien sous-préfet de Thionville, François Marzorati : il sera notamment chargé de constituer une commission quadripartite regroupant des représentants du gouvernement, des syndicats, des élus locaux et d'ArcelorMittal. Les techniciens spécialisés qui ont aidé Pascal Faure a établir son rapport sur la viabilité du site de Florange devront assister cette commission dans ses travaux.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises