Metz

Lorraine : 7ème édition des Etats généraux du commerce à Metz

Par I.S., le 02 mars 2015

Metz Métropole Développement, agence de développement économique de l'agglomération messine, a organisé ce lundi 2 mars la 7ème édition des Etats généraux du commerce de Metz Métropole.
Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Une matinée à échanger, débattre et s'informer sur la santé du commerce dans la communauté d'agglomération de Metz Métropole. Voici le but des Etats généraux du commerce, dont la 7ème édition a eu lieu ce lundi 2 mars à l'Arsenal de Metz, devant un public de plusieurs centaines de personnes, en majorité des commerçants.

 Un commerce tourné vers le numérique

Organisés par l'agence Metz Métropole Développement, ces états généraux ont porté cette année sur le thème : « Pour un commerce innovant... nouveaux enjeux, nouveaux défis » Deux études ont été présentées, se concentrant sur le centre-ville de Metz, et une table ronde sur le numérique a prouvé à l'auditoire de la nécessité d'être présent sur la toile quand on est commerçant.

La première étude, menée par le cabinet Protourisme a présenté une analyse de l'impact économique des marchés de Noël de Metz, réalisée auprès de plus de 1.250 visiteurs du marché de Noël 2013 (hors habitants de l'agglo messine), les professionnels de Metz Métropole (hébergements et restaurants), ainsi que les commerçants permanents locaux et des chalets, du 24 novembre au 24 décembre. Les dépenses totales s'élèvent à 8,5 M€ et « les retombées économiques globales de l'évènement, c'est-à-dire la valeur ajoutée à 5,3 M€ », précise Magalie Knight, consultante Protourisme. « Les restaurants du centre-ville de Metz ont largement bénéficié du flux de visiteurs avec un apport de plus de 3,3 M€. »

  Metz, ville station de tourisme

La deuxième étude, réalisée avec le laboratoire Loterr, porte sur la fréquentation de l'hypercentre piétonnier. Dans les grandes lignes il en ressort que « sur les 911 personnes interrogées, 31 % sont venus en centre-ville pour se promener, 21 % pour réaliser des achats alimentaires, 21 % pour de l'habillement et 20 % pour la restauration. La qualité de l'offre commerciale obtient la note moyenne de 3,6/5 », explique Mathias Boquet, du laboratoire Loterr.

Dominique Gros, maire de Metz a également annoncé que sa ville sera très prochainement reconnue comme « station de tourisme, au même titre que Val d'Isère ! » Patricia Sallusti, son adjointe en charge du commerce, a voulu rassurer les commerçants inquiets de l'ouverture en 2014 du centre commercial Waves en périphérie et du futur Muse, qui se trouvera à quelques kilomètres du centre historique de la ville, mais proche de la gare et du Centre Pompidou-Metz. Patricia Sallusti a également souhaité contredire les propos tenus un peu plus tôt par Philippe Guillaume, président de la CCI Moselle, qui avait annoncé « une vacance de 300 cellules commerciales. »

Le point sur lequel élus et commerçants se sont rejoints, est celui des parkings dans le centre-ville de Metz. Les premiers annoncent être en renégociation avec les délégataires. Les deuxièmes demandent des solutions concrètes, comme notamment leur gratuité.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition