Bordeaux

Implantation

Locminé : Un projet d'usine à 48 M€ sur l'ancien site Doux

Par Stéphanie Biju, le 18 juin 2015

L'ancien site Doux de Locminé a trouvé un repreneur : l'entreprise bordelaise CHO-Power, filiale du groupe Europlasma (CA 2013 : 12,6 M€, 95 salariés), prévoit d'y construire une unité de production d'électricité par gazéification. L'investissement est estimé à 48 M€.
Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

L'usine CHO-Locminé sera implantée sur 5 des 7 ha de l'ancien site Doux, en friche depuis 2008. Sa construction devrait démarrer fin 2016, début 2017, pour une mise en service prévue en 2018. 50 emplois doivent être créés, dont 35 en direct.

Torche au plasma

D'une capacité de production de 11 MW, équivalent à la consommation de 45.000 habitants, l'usine CHO-Locminé utilisera des déchets résiduels d'activités économiques du territoire (carton, bois, plastique...) et de la biomasse forestière. CHO-Power développe une technique innovante de production d'électricité par gazéification, la torche à plasma, qui permet de produire deux fois plus d'électricité qu'un procédé classique.

Troisième usine

L'unité de Locminé sera la 3e du genre pour la PME bordelaise, après l'implantation d'une usine-pilote en 2012 à Morsenx (Landes) et d'une autre à Thouars (Deux-Sèvres). Comme pour celle de Thouars, le projet de l'usine de Locminé est porté en collaboration avec la société poitevine EnRgy (CA : NC), spécialisée dans le développement de grandes installations électriques à caractère renouvelable.

Lire aussi :Aquitaine. Premier contrat en chine pour Europlasma

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition