France

Accompagnement

L'État crée un fonds d'urgence pour l'économie sociale et solidaire

Par Stéphane Vandangeon, le 05 mars 2021

L’État débloque 30 millions d’euros sous forme de subventions pour aider les petites structures de l’économie sociale et solidaire à faire face aux effets de la crise sanitaire.

Le fonds d’urgence mis en place par le gouvernement peut accorder des subventions de 5 000 et de 8 000 euros pour aider les structures de l'ESS touchées par la crise.
Le fonds d’urgence mis en place par le gouvernement peut accorder des subventions de 5 000 et de 8 000 euros pour aider les structures de l'ESS touchées par la crise. — Photo : Minerva Studio

Les structures de l’économie sociale et solidaire (ESS) employant entre un et dix salariés peuvent désormais accéder au fonds UrgencESS mis en place fin janvier par le gouvernement. Doté de 30 millions d’euros, ce fonds confié à l’association France Active peut distribuer des subventions de 5 000 euros (pour les structures de 1 à 3 salariés) et de 8 000 euros (pour celles qui emploient entre 4 et 10 salariés) aux structures touchées par la crise, afin de préserver leurs emplois.

Les demandes de financement se font en ligne, les subventions étant accordées après un entretien avec un conseiller de France Active chargé d’étudier la situation économique et financière de la structure. Associations, coopératives et entreprises d’insertion ayant inscrit les principes de l’ESS dans leurs statuts ou ayant l’agrément Esus peuvent prétendre à ce coup de pouce.

5 000 subventions visées

Le gouvernement compte soutenir 5 000 établissements sur les 220 000 que compte l’économie sociale et solidaire en France. Comme le rappelle Olivia Grégoire, la secrétaire d’État à l’économie sociale, "les structures de l’ESS sont pleinement éligibles à tous les dispositifs mis en place par le gouvernement depuis de début de la crise". Sauf que beaucoup ne demandent pas d’aides. L’une des ambitions du fonds d’urgence est aussi d’arriver à mieux appréhender les besoins financiers des structures de l’ESS pour les diriger vers les dispositifs du plan de relance déjà en place.

Un milliard d’euros dans le cadre du plan de relance

L’État a annoncé qu’il mettrait sur la table un milliard d’euros de mesures spécifiques de soutien à l’ESS, un secteur qui emploie 2,37 millions de salariés, soit près d’un travailleur sur dix en France. Cela se traduit par le lancement d’une quinzaine d’appels à projets. Le premier a été publié fin novembre pour soutenir les projets des associations luttant contre la pauvreté. D’autres portent sur la modernisation de l’industrie, l’économie circulaire, l’alimentation locale ou encore le tourisme durable. Une page internet recense l’ensemble des appels à projets ouverts aux acteurs de l’économie sociale et solidaire.

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail