Spatial

Le lanceur de satellites français Arianespace décroche un contrat historique avec Amazon

Par Astrid Gouzik, le 07 avril 2022

Le géant américain Amazon a fait le choix du français Arianespace pour mettre en orbite pendant trois ans les satellites de sa constellation Kuiper. À la clé, un contrat à plusieurs milliards de dollars pour l’industriel français, qui pourrait profiter à ses neuf sites français.

Arianespace et Amazon ont signé un accord pour 18 lancements d’Ariane 6, les plus importants jamais réalisés pour Arianespace.
Arianespace et Amazon ont signé un accord pour 18 lancements d’Ariane 6, les plus importants jamais réalisés pour Arianespace. — Photo : © ESA-CNES-ARIANESPACE

"Le contrat le plus important que nous ayons jamais signé". La satisfaction de Stéphane Israël, PDG du spécialiste des systèmes de lancement spatiaux français ArianeGroup, dans le communiqué publié par l’industriel français, a dû faire résonner un soupir de soulagement au sein des neuf sites tricolores.

Le géant américain Amazon a choisi la fusée Ariane 6 pour les 18 lancements prévus pour mettre en orbite les satellites de sa constellation Kuiper. Ces lancements s’effectueront sur une période de trois ans depuis le Centre spatial guyanais, à Kourou. Le montant total du contrat n’a pas été communiqué par les deux sociétés mais devrait s’élever à plusieurs milliards de dollars.

"Nous sommes honorés d’avoir un rôle important à jouer dans le déploiement du projet Kuiper d’Amazon, qui vise à connecter des dizaines de millions de personnes à Internet. Il s’appuiera sur l’esprit d’innovation européen, la puissance industrielle et les années d’expérience des partenaires d’Ariane", se réjouit Stéphane Israël dans le communiqué.

La concurrence du New Space

Et pour cause. Arianespace et la filière spatiale européenne se débattent pour maintenir leur compétitivité, chahutés par les acteurs du "New Space", à l’instar d’Elon Musk et SpaceX.

Dans ce contexte, en septembre 2021, ArianeGroup avait annoncé la suppression de 600 postes, répartis entre la France et l’Allemagne, tout au long de l’année 2022, dans le cadre d’un plan de départs volontaires. Le groupe industriel emploie 9 000 personnes et dispose huit sites en France métropolitaine, notamment à Brest, Toulouse, Vernon (Eure) et dans l’agglomération bordelaise.

En Gironde, ArianeGroup emploie 3 500 personnes sur ses trois sites de Saint-Médard centre, Saint-Médard Isaac et du Haillan, embarquant dans son sillage 715 PME ET PMI régionales, représentant 50 millions d'euros de chiffre d’affaires. 250 postes étaient menacés par le plan de départ dans le département.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition