Santé

Le clubster santé revisite la formation professionnelle

Par E.S.-L., le 10 décembre 2015

A Lille, le clubster santé vient d'expérimenter un nouveau type de formation à destination des salariés des entreprises de santé : la "Formation Mobile".
Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Dans le cadre d'une étude menée en 2013/2014, le clubster santé a fait le constat que les formations actuelles ne répondent pas à tous les besoins des entreprises de santé de la région. Pour y remédier, le clubster a conçu et testé une formation d'un nouveau genre : la "Formation Mobile". Le principe ? Le salarié concerné suit une formation, non pas auprès d'un organisme classique de formation, mais au sein d'une autre entreprise, dont un des salariés lui servira de tuteur. "La formation se déroule durant 2 à 4 jours, en immersion chez un client, un fournisseur ou une autre entreprise", détaille Thomas Buffin, président du Clubster santé. Il précise : "La formation du salarié est rapide, parfaitement ciblée en fonction de ses besoins et revient moins cher qu'une formation classique avec un consultant, même si le tuteur est indemnisé. Ce type de formation peut également faire naître des partenariats entre les deux entreprises concernées par la suite, car les salariés formés et les tuteurs restent en contact".

Une phase d'expérimentation concluante
Mis en place en partenariat avec l'organisme de formation Stratélys, ce concept de formation mobile a été expérimenté par 20 entreprises régionales de septembre 2014 à décembre 2015. Dix salariés ont ainsi été formés durant cette période au sein d'une autre entreprise de la région. Une salariée de la start-up Innobichips a par exemple été formée aux fonctions de production en salle blanche chez Cousin Biotech. Un salarié d'Eurasanté a été formé à la commercialisation de biotech chez OCR. Ou encore, un salarié d'Aquilab s'est formé aux fonctions de responsable qualité chez Mdoloris...

Finaliser le processus
Pour l'année 2016, le clubster santé n'annonce pas d'objectif de formation chiffré. Son but est ailleurs : rendre ce dispositif de formation autonome et accessible à l'ensemble des acteurs de la filière santé d'ici fin 2016. Le clubster bénéficie pour y parvenir d'un financement de 60.000 € sur l'année 2016, de la part de la Direccte. "Il nous faut maintenant formaliser ce concept de formation sur les plans réglementaires et financiers. Nous voulons que la Formation Mobile devienne un système de formation en France. Nous voulons également l'ouvrir à l'ensemble des acteurs de l'économie et pas uniquement aux entreprises de la filière santé", ambitionne Thomas Buffin. Une des dix formations expérimentales était d'ailleurs inter filières : un salarié de chez HMS-Vilgo s'est ainsi formé à la gestion des réseaux sociaux chez Doublet.

Le clubster santé réunit aujourd'hui 220 entreprises membres, représentant un chiffre d'affaires consolidé de 3 milliards d'euros, ainsi que 6.000 emplois.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition