Création

La jeune pousse nantaise Bysco lauréate du Grand Prix Moovjee 2022

Par Valérie Froger, le 24 mai 2022

Le Mouvement des jeunes et étudiants entrepreneurs (Moovjee) récompense chaque année des jeunes créateurs et repreneurs d’entreprise âgés de 18 à 30 ans. Gros plan sur les quatre lauréats nationaux de l’édition 2022.

Robin Maquet et Florence Baron, cofondateurs de Bysco, lauréats du Grand Prix Moovjee 2022.
Robin Maquet et Florence Baron, cofondateurs de Bysco, lauréats du Grand Prix Moovjee 2022. — Photo : D.R.

Depuis 2009, le Mouvement des jeunes et étudiants entrepreneurs (Moovjee), dont Le Journal des Entreprises est partenaire, récompense chaque année des jeunes créateurs et repreneurs d’entreprises en leur attribuant une aide financière et en leur donnant accès à un programme de mentorat dispensé par des chefs d’entreprise expérimentés.

Pour la 13e édition de son concours national, le réseau d’accompagnement a renoué avec la tradition des grandes cérémonies et a réuni l’écosystème entrepreneurial et l’ensemble des candidats le 18 mai 2022 au Grand Rex, à Paris. Plus de 800 participants ont découvert, en direct et sur écran géant, les lauréats de l'édition 2022.

Deux grands lauréats nationaux

Le palmarès de cette année reflète la volonté de s’engager des jeunes entrepreneurs. Au total 1 200 dossiers de candidatures ont été reçus par l’association, dont un tiers présenté par des étudiants, avec des projets marqués par les grandes tendances du moment : recyclage, économie de proximité, amélioration de la qualité de vie et innovation.

Robin Maquet, 28 ans, lauréat du Grand Prix 2022 et cofondateur avec Florence Baron de l’entreprise nantaise Bysco, a séduit le jury avec son projet de valorisation du byssus de moule (la fibre qui permet à la moule de s’accrocher aux rochers). La jeune pousse, créée en 2021, collecte et nettoie cette matière première issue de la mer avant de la transformer pour créer des textiles techniques biosourcés à hautes performances : légèreté, ignifugation naturelle, isolant thermique.

Le "Grand Prix 100 jours", qui récompense les porteurs de projet (autoentrepreneurs inclus), a quant à lui été attribué à Noémie Herphelin-Ogno, 23 ans, cocréatrice en mai 2022 de Jeunoh. La jeune diplômée de l’école de design La Tourrache, à Toulon, a imaginé un jeu de société permettant aux enfants atteints de déficiences intellectuelles et de troubles cognitifs d’améliorer leur autonomie quotidienne.

Coup de cœur et mention spéciale

Le jury, composé d’experts de l’écosystème entrepreneurial, a également décerné deux autres prix nationaux. Son prix Coup de cœur est allé à Léa Legendre, 29 ans, fondatrice de Cuissoh. Cette entreprise parisienne conçoit des vêtements pour les femmes complexées par leurs corps. Elle commercialise ainsi un shorty anti-frottement des cuisses et s’apprête à lancer des bas conçus pour toutes les morphologies.

La mention spéciale "Premiers pas à l’export" récompense Thomas Batigne, 27 ans. Son entreprise, Lynxter, implantée à Bayonne et fondée en 2016, fabrique des imprimantes 3D professionnelles, pouvant reproduire jusqu’à trois matériaux haute performance à la fois. Son imprimante phare, la S600D, s’exporte déjà au Royaume-Uni, en Europe et bientôt en Californie.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition