France

Attractivité

La France reste un pays attractif mais les projets d'investissement sont en baisse

Par Elodie Vallerey, le 07 juin 2021

Malgré la crise du Covid, la France est restée le pays européen ayant attiré le plus de projets d’investissements étrangers en 2020, selon le dernier baromètre de l’attractivité du cabinet EY. Des chiffres toutefois en baisse par rapport à 2019.

Drapeau français
Drapeau français — Photo : CC0

En 2020, la crise du Covid n’a pas été sans effet sur les projets d’investissements étrangers en Europe. Dans son 20e Baromètre de l’attractivité, le cabinet d’audit EY recense 5 578 projets d’investissements sur le Vieux continent l’an dernier, soit une baisse de 13 % par rapport à 2019.

Au milieu de ce contexte morose, la France parvient tout de même à tirer son épingle de jeu en conservant sa première place européenne : 985 projets d’investissements étrangers y ont été recensés par EY, devant les 975 projets du Royaume-Uni et les 930 de l’Allemagne. Reste que le volume de ces investissements ralentit, et c’est en France qu’il a le plus baissé entre 2019 et 2020 : -18 % contre -12 % au Royaume-Uni et -4 % en Allemagne.

Chute des projets d’implantation de centres R & D

Crise sanitaire oblige, les deux secteurs qui ont le plus bénéficié d’investissements étrangers sont sans surprise la logistique (89 projets de plateformes logistiques en 2020) et les industries de la santé (58 projets, soit + 123 %), note EY. Mais d’autres secteurs industriels ont été très affectés, comme l’automobile, l’aéronautique ou les équipementiers (17 % de projets en moins sur un an). De même, les implantations des centres de R & D ou de sièges sociaux sont en net recul (-23 % et -34 %), marquant "l’attentisme des investisseurs internationaux".

Chutes brutales en Paca, dans le Centre Val-de-Loire et en Occitanie

Du côté des régions françaises, qui jouent souvent des coudes pour attirer les projets d’investissements des grands groupes industriels ou logistiques étrangers, on retrouve dans le trio de tête l’Île-de-France (288 projets d’investissement étrangers en 2020, -18 % par rapport à 2019), Auvergne Rhône-Alpes (126 projets, -15 % par rapport à 2019) et les Hauts-de-France (100 projets, -18 % par rapport à 2019). Viennent ensuite le Grand Est (91 projets, +7 %), l’Occitanie (74 projets, -31 % par rapport à 2019), les Pays de la Loire (64 projets, +10 % par rapport à 2019), Bourgogne Franche-Comté (53 projets, -26 % par rapport à 2019), la Nouvelle-Aquitaine (53 projets, -18 % par rapport à 2019), Provence Alpes Côte d’Azur (52 projets, -34 % par rapport à 2019), la Normandie (32 projets, +7 %), la Bretagne (26 projets, -26 % par rapport à 2019) et le Centre Val-de-Loire (25 projets, -34 % par rapport à 2019).

Drapeau français
Drapeau français — Photo : CC0

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail