France

Attractivité

La France attire toujours plus d'investissements étrangers

Par Mathilde Lesaint, le 05 avril 2018

Selon une étude de l'agence de promotion de la France à l'international Business France, les investissements étrangers sont au beau fixe dans l'Hexagone. En 2017, ce sont près de 1 300 décisions d'investissement qui ont été comptabilisées. Les atouts de la France et de ses entreprises ont notamment su attirer des sociétés venues des Etats-Unis et d'Allemagne.

Drapeau français
En 2017, ce sont près de 1 300 décisions d'investissement qui ont été comptabilisées. — Photo : CC0

Alors que France Invest annonçait il y a peu des chiffres record pour le capital-investissement en 2017, Business France vient de publier les chiffres des investissements étrangers dans l'Hexagone en 2017. Dans son étude, l’agence de promotion de la France à l'international annonce une amélioration de 16 % des investissements venus d’entreprises étrangères par rapport à 2016, passant de 1 117 projets en 2016 à 1 298 en 2017. La France se place ainsi à la deuxième place du podium des pays européens les plus attractifs derrière l’Allemagne.

Industrie et start-up

Le Pass French Tech, Le crédit d’impôt recherche ou encore l'opération "séduction" d'Emmanuel Macron à Versailles ont su charmer les acteurs de l’industrie tels que le danois LM Wind Power à Cherbourg, ou Sartorius et ses 7 millions d'euros d’investissements à Aubagne. On pourrait aussi citer l'acquisition du lyonnais Mérial par le géant allemand Boerhinger Ingelheim. Des investissements ont suivi ce sillage dès le début d'année, et notamment celui de 300 millions d'euros annoncé par le japonais Toyota sur son site de production de Valenciennes.

Les start-up ne sont pas en reste : la bretonne Actility, spécialiste de l’Internet des objets, a par exemple récolté 75 millions de dollars auprès de l'allemand Bosch et de l’Américain Inmarsat.

Les fameux Gafa eux-aussi ont été attirés par les atours de l’Hexagone. En septembre dernier, Amazon ouvrait une quatrième agence de 5 000 m² à Strasbourg ainsi qu’une nouvelle plateforme logistique en région Paca. Google, lui, s’est laissé tenter par Rennes où il souhaite créer prochainement un atelier du numérique.

Toutes les régions en profitent

Selon Business France, les décisions d’investissements étrangers prises en 2017 vont générer de l’emploi "dans la quasi-totalité des régions françaises". Les régions Île-de-France, Auvergne-Rhône-Alpes, Occitanie et Grand Est accueillent néanmoins plus de la moitié des décisions d’investissement. En termes d’emplois créés ou maintenus, les principales régions sont l’Île-de-France (23 % du total national), les Hauts-de-France (15 %), l’Auvergne-Rhône-Alpes (13 %), l’Occitanie et le Grand Est (10 % chacune).

Les projets d'investissements étrangers dans la production se retrouvent avant tout en Auvergne-Rhône-Alpes, Grand Est, Hauts-de-France et Occitanie ; ceux dans la R&D se concentrent en Île-de-France (28 % des projets), Auvergne-Rhône-Alpes (19 %), Occitanie (12 %) et Provence- Alpes-Côte d’Azur (10 %).

Drapeau français
En 2017, ce sont près de 1 300 décisions d'investissement qui ont été comptabilisées. — Photo : CC0