France

Sport

JO 2024 : les opportunités de business se multiplient pour les PME

Par Florent Godard, le 15 février 2021

Le compte à rebours a débuté pour les Jeux olympiques de Paris 2024. La publication des appels d’offres pour la construction des infrastructures et l’organisation a déjà commencé. Pour les PME, il est temps d’entrer dans la course.

Arc de Triomphe aux couleurs des JO de Paris 2024.
Objectif pour les JO 2024 : que les TPE, PME et acteurs de l’économie sociale et solidaire puissent remporter un quart des marchés. — Photo : jcfeliu

Paris 2024, c’est déjà parti. En tout cas pour les entreprises. En novembre 2019, les travaux du village olympique ont été lancés en Île-de-France. Des centaines d’appels d’offres publics et privés, liés aux Jeux olympiques et paralympiques, vont être peu à peu publiés avec une accélération à partir de ce mois de février.

7 milliards d’euros sur la table

Ces marchés s’adressent aussi bien aux professionnels du BTP, aux cabinets d’ingénierie, aux agences de communication et d’événementiel, aux sociétés de sécurité qu’à l’hôtellerie-restauration et au transport. L’enjeu est de taille : le coût prévu des JO 2024 s’élève à 7,1 milliards d’euros, dont 3,9 milliards de budget d’organisation et plus de 3,2 milliards destinés à la réalisation des infrastructures. Autant d’opportunités à saisir pour les entreprises de toutes tailles… La Solideo (société de livraison des ouvrages olympiques) veut promouvoir l’accès des TPE, PME et structures de l’économie sociale et solidaire à la commande publique. Objectif : les voir récolter au moins 25 % du montant des marchés.

Un site liste les appels d’offres des JO

Comment capter ces marchés ? Porte d’entrée vers les JO, un site web liste l’intégralité des appels d’offres publics et privés. Il a été lancé avec le concours du Medef, de la CPME et de l’U2P, entre autres. Plus de 13 000 entreprises (dont 97 % de PME) s’y sont déjà inscrites.

D’ici mars, de nouvelles applications enrichiront la plateforme : possibilité de recevoir des alertes e-mail ou SMS à la publication d’un appel d’offres, avec possibilité de personnaliser l’alerte en fonction du secteur d’activité et de la région. L’entrepreneur inscrit pourra aussi afficher ses avantages concurrentiels et ses innovations, en vue de capter l’attention des organisateurs et maîtres d’ouvrage.

S’unir pour gagner un contrat

Pour une PME qui veut remporter un marché des JO, l’alliance peut s’avérer une bonne stratégie. « Se regrouper davantage serait une bonne chose, les PME françaises le font encore mal et trop peu, contrairement à leurs homologues italiennes par exemple », estime ainsi Jean-Lou Blachier, secrétaire confédéral de la CPME. Le site internet mis en place veut favoriser ces alliances, avec la mise en place d’un annuaire des sociétés inscrites qui doit aider à trouver des partenaires. Charge aussi au chef d’entreprise de cultiver son réseau et de participer aux nombreux ateliers prévus par l’organisation des Jeux, les CCI ou les syndicats professionnels.

Pour maximiser ses chances de remporter des marchés, un bon réflexe consiste à se rapprocher des donneurs d’ordres. « Si vous fabriquez des starting-blocks, n’hésitez pas à contacter une major du BTP qui pourrait se voir confier la construction de stades, afin de vous présenter. Cela reste plus facile de postuler quand on est déjà connu des acheteurs », conseille Jean-Lou Blachier. Pas de complexe à avoir. L’histoire des Jeux regorge d’anecdotes parlantes. Derrière la flamme des JO d’Albertville en 1992, se trouvait par exemple un système d’allumage fabriqué par un petit chauffagiste de Seine-Saint-Denis. Pour les JO de Paris, TPE comme PME ont donc une vraie carte à jouer à condition de bien se préparer car, en matière d’appels d’offres, l’essentiel n’est jamais de participer…

Arc de Triomphe aux couleurs des JO de Paris 2024.
Objectif pour les JO 2024 : que les TPE, PME et acteurs de l’économie sociale et solidaire puissent remporter un quart des marchés. — Photo : jcfeliu

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail