France

Immobilier

Immobilier de bureaux : quelles sont les villes les plus dynamiques en régions ?

Par Mathilde Lesaint, le 14 mars 2018

Le marché de l'immobilier de bureaux est actuellement en pleine forme. En 2017, Lyon demeure la ville la plus dynamique en régions. Devant Lille et Bordeaux qui confirment leur pouvoir de séduction auprès des entreprises.

2017, un très bon cru pour l'immobilier d'entreprise — Photo : epicantus - CC0 Pixabay

Nouveau record et année historique pour le marché de l'immobilier tertiaire en régions. L'an passé, 1,6 million de mètres carrés de bureaux ont changé de main, selon les chiffres de  BNP Paribas Real Estate. Un chiffre en progression de 7% par rapport à 2016 et de 22% par rapport à la moyenne annuelle des dix dernières années.

Lyon encore première, Bordeaux surprenante troisième

Lyon reste première du classement avec 270 000 mètres carrés placés à l'occasion de 600 transactions. Pour la capitale des Gaules, l'année est moins exceptionnelle que 2016. Mais la deuxième ville de France confirme son dynamisme et son pouvoir d'attraction. L'an passé, plus d'une centaine d'entreprises se sont ainsi implantées sur les bords du Rhône. Grâce à des loyers attractifs et un positionnement européen important, Lille se place en deuxième position. Un très bon score malgré une baisse de 5% par rapport à 2016.

C’est Bordeaux qui cette année a fait un bond en avant sur la troisième marche du podium avec un record historique de 167 000 m², un chiffre témoignant une nouvelle fois de son attractivité qui a presque doublé depuis 2012. Selon Guillaume Joly, directeur du pôle research de BNP Paribas Real Estate, « il y a un effet LGV, mais aussi une politique urbaine de la ville depuis un certain nombre d’années avec le développement d’Euratlantique ou des Bassins à Flot ».

Derrière ce trio de tête : Toulouse, Marseille, Nantes, Rennes ou Strasbourg, des villes qui ont placé entre 162 000 et 70 000 m². Nice, Rouen, Nancy, Dijon, Metz et Orléans ont pour leur part échangé entre 30 et 60 000 m².

Chiffres BNP Paribas Real Estate
Chiffres BNP Paribas Real Estate - Photo : DR

Les grands espaces ont la cote

Ces bons chiffres 2017 sont en partie dus aux nombreux placements de grandes surfaces en France. Même si 50 % des transactions concernent des locaux de moins de 1 000 m², 41 transactions supérieures à 5 000 m² ont été effectuées contre 21 l’an passé. Toulouse signe huit deals de ce type, dont des locaux de 12 000 m² par Sphereo Test & Services. 12 000 m², c’est aussi la surface acquise par le Crédit agricole à Bordeaux. La plus grande surface louée se trouve cependant à Marseille, cinquième du classement. Le Conseil régional y a investi dans la location de 23 000 m² de bureaux sur le site Euroméditerranée.

Où vont les entreprises ?

Selon les chiffres de BNP Paribas Real Estate, l’ancien représente 56% des baux, mais est vivement concurrencé par le neuf, qui a progressé de 40% en 2017. « Les investisseurs et les promoteurs n’hésitent pas à lancer des opérations de manière spéculative. C’est un réel signe de la confiance des investisseurs et des promoteurs. Ce qui s’explique par l’amélioration économique et la vision optimiste des utilisateurs sur les marchés régionaux », explique Guillaume Joly. À Toulouse, quatrième du classement, 50 % des transactions concernent des biens anciens contre 24% dans le neuf et 20% en compte propre. À Strasbourg, ce chiffre s’élève à 77% pour la seconde main, 15% pour le neuf et 8% en compte propre.

En termes de localisation, les entreprises privilégient des locaux centraux et des surfaces flexibles. Cela leur permet de pouvoir anticiper l’avenir, mais aussi d’attirer des talents qui sont prêts à changer d’entreprise pour un cadre de travail agréable. Les quartiers centraux proches des gares, tels qu'Euronantes, L’Espace Européen de l’Entreprise à Strasbourg ou encore Euratlantique à Bordeaux ont donc la cote auprès des entreprises. 

Loyers en hausse

Effet logique d’un marché en bonne forme, le prix des loyers est également au plus haut. Alors que le loyer se situe aux alentours de 200 €/m² dans huit villes régionales, Lyon première du classement, affiche des loyers pouvant aller jusqu'à 300 euros par mètre carré.

L'essor du coworking

Pour 2018, BNP Paribas Real Estate prévoit une baisse des espaces placés. « L’année 2017 a été exceptionnelle, c’est pourquoi la diminution prévue en 2018 est relative. En comparant avec les dernières années, l’année 2018 devrait rester positive », précise Guillaume Joly. On peut notamment espérer que la mode des espaces de co-working vienne booster le marché. « Pour l’instant, cette tendance se concentre surtout à Paris, mais il y a fort à parier qu’elle devrait se renforcer en régions, à commencer par Lyon, Bordeaux ou encore Nantes. » 

2017, un très bon cru pour l'immobilier d'entreprise — Photo : epicantus - CC0 Pixabay

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture