Bretagne

Logistique

Ille-et-Vilaine : Le Normand Sofrino investit 16 M€ dans un entrepôt frigorifique

Par Géry Bertrande, le 13 octobre 2015

Le groupe industriel normand Sofrino, basé à Caen, a décidé de transférer son site frigorifique du port malouin à Pleugueneuc, entre Rennes et Saint-Malo, pour l’agrandir et le moderniser.
Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Déjà implanté à Saint-Malo, Sofrino-Sogena (469 salariés, CA : 69 M€) y loue aujourd’hui un entrepôt frigorifique de 7.000 m³. Le groupe caennais a décidé d’investir pour son propre compte, ce site vieillissant ne correspondant plus à ses attentes. L’occasion aussi pour ce spécialiste normand de la logistique « grand froid », qui dispose d’une quarantaine d’entrepôts en France sous le réseau Sofrilog, de développer ses capacités en Bretagne. Il a donc choisi de construire une nouvelle plateforme de 80.000 m³, soit 20.000 à 30.000 palettes, entre Saint-Malo et Rennes, à Pleugueneuc.

50 emplois en jeu

Un investissement de quelque 16 millions d’euros, pourvoyeur de 20 emplois dans l’immédiat. Dans les cinq ans, l’effectif sur place doit grimper à 50 personnes. L’entreprise a déjà demandé un dossier d’extension de 40.000  m³, pour une deuxième phase. Débutés en février 2015, les travaux devraient s’achever l’an prochain pour une livraison mi-2016. Ce site logistique comprendra des tunnels de congélation et des installations très techniques pour le conditionnement et la préparation de commandes de produits agroalimentaires. Sofrino a en effet comme client des groupes comme la Cooperl, Eurial...
Géographiquement, Sofrino a misé sur un site quasiment clés-en-main. « Nous avions un site disponible de cinq hectares d’un seul tenant qui correspondait bien à la demande de l’entreprise », indique Laurent Charrier, responsable du développement économique à la Communauté de communes de la Bretagne romantique, présidée par André Lefeuvre, également vice-président du conseil départemental en charge des transports.

Le dossier s’est monté rapidement, avec l’ingénierie d’Idea 35. Le site fait partie d’une zone d’activités conçue dans les années 1990, après l’installation de Sanden. Une zone « grands projets » avait été déterminée pour accueillir ses sous-traitants. « Il restait une réserve foncière », confie la collectivité qui avait commencé à réfléchir à redécouper l’espace en plus petites parcelles. Ce ne sera finalement pas utile.
Groupe familial issu de la Société Navale Caennaise, armement créé en 1828, Sofrino-Sogena exerce des activités d’entreposage frigorifique mais aussi de services portuaires traditionnels.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.