Gironde : Trois ans après avoir levé 14 millions d’euros, Innoveox en liquidation judiciaire

Par Yann Buanec, le 04 septembre 2017

Le tribunal de commerce de Paris vient de placer l’entreprise Innoveox, basée à Paris et Mérignac, en liquidation judiciaire.

Le Journal des Entreprises, l'économie en régions — Photo : Le Journal des Entreprises

Fin de l’histoire pour Innoveox. L’entreprise a été placée en liquidation judiciaire par le tribunal de commerce de Paris, le 29 août. Si ces derniers mois ont été marqués par une succession de mauvaises nouvelles, le lancement de cette société innovante dirigé par Jean-Christophe Lépine avait pourtant de quoi susciter l’engouement.

Innoveox a été créée à Paris en 2008 et disposait d’une agence en Gironde depuis 2010. Sa spécialisation : l’oxydation hydrothermale en milieu supercritique (OHTS) à énergie positive, un procédé qui permet de transformer des déchets industriels liquides dangereux en eau propre tout en produisant de l’énergie. Une telle innovation avait séduit les investisseurs, en avril 2014, quand Innoveox avait levé 14,3 millions d’euros sur Alternext. Une autre augmentation de capital a été réalisée en mai 2016 auprès d’un investisseur privé hongkongais.

Mais les signatures de contrats se sont fait attendre, tandis que la trésorerie disparaissait comme neige au soleil. Fin 2016, le chiffre d’affaires atteignait à peine 560.000 euros. Afin de permettre à Innoveox de poursuivre son exploitation dans des conditions normales, le groupe avait obtenu le 28 mars dernier l’ouverture d’une procédure de sauvegarde. A l’époque, la direction se voulait rassurante et évoquait plusieurs contrats en cours de négociations en Chine, en France et au Canada, et pointait du doigt le non versement d’une subvention au titre de la loi Girardin ayant entrainé le placement en redressement judiciaire de la filiale Innoveox Oceania, basée à La Réunion.

Innoveox et sa filiale Syneox, une PME spécialiste des systèmes robotiques pour le démantèlement et le conditionnement de déchets issus de la filière nucléaire, employaient 28 personnes.

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture