Gironde

Levée de fonds

Gironde : L’agrotech Entomo Farm sur le point de lever 6 millions d'euros

Par Yann Buanec, le 20 mars 2017

L’entreprise qui met au point des usines pour l'élevage d'insectes et leur transformation en farine prépare son second tour de table.
Le Journal des Entreprises, l'économie en régions — Photo : Le Journal des Entreprises

Entomo Farm devrait lever 6 millions d’euros d’ici cet été. C’est ce qu’annonce son cofondateur Grégory Louis au Journal des entreprises. Le producteur de farine d'insectes pour l'alimentation animale procède ainsi à sa seconde levée de fonds. En 2012, un tour de table de 1,2 million d’euros avait été réalisé auprès de la plateforme de crowdfunding Sowefund (à hauteur de 900.000 euros), d'investisseurs privés, de business angels (Stéphane Zittoun, Jean-Philippe Bour, Holding Initis) et du fonds région AquiInvest. « Notre nouvelle levée de fonds devrait se faire avec nos partenaires historiques, mais également avec de nouveaux investisseurs, déclare Gregory Louis. Ce ticket de 6 millions d'euros doit nous permettre d’automatiser le nouveau site de Libourne. »

Nouvelle usine à 2 millions d'euros

Entomo Farm déménage actuellement son unité de production. Le petit atelier de Blanquefort laisse place à une usine de plus de 4.000 mètres carré à Libourne. 2 millions d'euros sont investis pour profiter d’un site de production de farine d’insectes pour l’alimentation animale. « Nous allons changer de dimension, explique Gregory Louis. Alors que nous produisons actuellement quelques tonnes, nous pourrons produire jusqu’à 108 tonnes par mois. L’unité sera opérationnelle à partir de fin avril et devrait tourner à plein régime en fin d’année. » Entomo Farm, qui emploie 30 personnes, devrait embaucher dix personnes en 2017 et à nouveau dix salariés en 2018.

Implantation en Afrique

Grégory Louis et Clément Soulier, les co-fondateurs et dirigeants d'Entomo Farm, souhaitent également consacrer les prochains mois au développement de leur activité à l’international. « Notre ambition est d’aller en Afrique, précise Grégory Louis. Nous discutons avec des partenaires institutionnels et dans l’agroalimentaire. L’idée serait tout d’abord de vendre sur place, puis de produire sur place. » Les dirigeants d’Entomo Farm souhaitent atteindre les 30 millions d'euros de chiffre d’affaires en 2020.

Le Journal des Entreprises, l'économie en régions — Photo : Le Journal des Entreprises

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture