Bretagne

Finistère : La Chine en force à Carhaix et Brest

Par Jean-Marc Le Droff, le 22 mai 2015

Le vice-gouverneur de la province de Shandong, en Chine, a visité ce matin l'usine de poudre de lait du groupe Synutra, à Carhaix, avant de se rendre à Brest avec une délégation d'une cinquantaine de chefs d'entreprises chinoises afin de rencontrer une quinzaine d'entrepreneurs bretons. La journée s'est terminée à la CCI de Brest pour la signature d'un accord de partenariat stratégique entre le port de Brest et celui de Qingdao, l'un des plus gros au monde. Un accord qui, en filigrane, pourrait faire avancer la candidature de Brest comme port de transit pour la poudre de lait carhaisienne.
Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

C'est avec le sourire que Christian Troadec, le maire de Carhaix, a reçu ce matin, - en compagnie notamment de Farough Salami, vice présidente de région et Richard Ferrand, conseiller général et député du Finistère -, la délégation chinoise présidée par Geng Xia, le vice-président de la province du Shandong, berceau du groupe Synutra. 




Carhaix prête à accueillir d'autres entreprises chinoises
L'occasion pour le maire de Carhaix de rappeler les chiffres de cette nouvelle usine (160M€ d'investissement, 200 emplois créés et 100.000 tonnes de lait traités chaque mois à destination du marché chinois). L'occasion, aussi, de rappeler que sa commune était prête à accueillir d'autres entreprises chinoises, propositions de terrains en cours d'acquisition à l'appui. « Je suis convaincu qu'il y aura d'autres investissements dans l'avenir», a notamment déclaré Geng Xia à l'issue de l'entrevue. 




Rencontres B2B entre dirigeants chinois et bretons

Après une rapide visite du chantier de l'usine, la délégation a fait route pour Brest, où François Cuillandre, très proche du vice-gouverneur pour le connaître de longue date, a rappelé l'intérêt des collaborations entre Brest et sa jumelle chinoise, Qingdao. C'est d'ailleurs dans cet esprit que se tenait, dans l'après-midi, des rencontres B2B entre des dirigeants chinois et leurs homologues bretons, parmi lesquels on a pu notamment pu voir des représentants de la Sill, Intermarché, Laïta, Sodalec, Olmix, Pichon ou encore Rolland. 




Ports de Brest et de Qingdao : « une réelle volonté de travailler ensemble »
Des intérêts qui pourraient augmenter avec la candidature de Brest comme port de transit pour la poudre de lait carhaisienne, avant son acheminement vers un port de regroupement. C'est d'ailleurs dans ce cadre que Frank Bellion, président de la CCI de Brest, a signé un accord de coopération stratégique avec le port de Qingdao, en Chine, qui est l'un des plus gros ports au monde. 

De quoi esquisser la trame d'une future ligne directe entre Brest et Qingdao? « De quoi, en tout cas, annoncer notre réelle volonté de travailler ensemble : quoi qu'il en soit, l'idée est bien évidemment de développer le trafic à Brest », a sourit Frank Bellion à l'issue de la signature. « Brest est en capacité de faire transiter cette poudre de lait, et à l'heure où le développement durable est une préoccupation majeure, il semblerait absurde de la faire transiter par camion jusqu'au Havre, par exemple», a quant à lui confié François Cuillandre. La décision, quoi qu'il advienne, reviendra à Synutra, dont l'usine carhaisienne sera opérationnelle en janvier 2016.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition