Finistère : +4% de passagers pour Brittany Ferries

Par I.J., le 12 octobre 2016

La compagnie maritime de Roscoff poursuit son redressement. Brittany Ferries affiche une augmentation de 4% de son trafic passagers depuis l’année dernière.
Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

La compagnie maritime de Roscoff poursuit son redressement. Brittany Ferries (3.107 salariés en haute-saison ; 467,7 M€ de CA en 2015) affiche une augmentation de 4% de son trafic passagers depuis l’année dernière. Soit une hausse de 107.000 passagers. Au total la compagnie a transporté 2.674.000 passagers sur l’ensemble de ses lignes.

Brittany Ferries s’est développé tant à l’Est (ouverture de la ligne du Havre) et à l’Ouest (Espagne) de son réseau historique. Le positionnement du Normandie Express exclusivement sur Cherbourg a porté ses fruits (+21% sur ce port) alors que le trafic s’est maintenu sur la ligne principale de Caen (+1%) et s’est également développé sur le Havre grâce à l’exploitation quotidienne de l’Etretat (+27%). Sur l’Espagne, où la compagnie exploite 7 traversées par semaine avec des navires mixtes passagers/fret, la progression est de 5%.

Fret en hausse également

Le fret, lui, enregistre une augmentation de 12%, dont 21 % pour les lignes longues (Espagne et Irlande). L’activité fret est également en forte progression par rapport à 2015, avec une croissance de 12% du nombre de camions et remorques transportés. (Lignes Manche +10%, Espagne +22% avec mise en service d’un service « roro » avec le navire Pélican). « Les chiffres de la saison 2016 ont néanmoins été pénalisés par les avaries du Normandie en Avril, du Pont Aven en Mai et les mouvements sociaux dans les ports normands en Mai et Juin 2016. »

« Brittany Ferries a su s’adapter et sort renforcé des années difficiles. Je suis heureux que notre récent redressement et développement aient pu faire entrer dans notre compagnie de nouveaux collaborateurs et permis d’en titulariser d'autres. En dépit des difficultés et incertitudes liées au Brexit, je ne doute pas un instant que le bon sens prévaudra des 2 côtés de la Manche, et je regarde l’avenir avec confiance. L’économie britannique reste une des plus dynamiques du continent européen et les fondamentaux sont en place pour que Brittany Ferries puisse continuer à se développer au service des territoires de l’Arc Atlantique qu’elle dessert », indique Jean-Marc Roué, président du Conseil de surveillance.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail