Santé

Fin du télétravail, jauges : les restrictions sanitaires prendront fin en février pour les entreprises

Par Stéphane Vandangeon, le 20 janvier 2022

Si la France reste touchée de plein fouet par l’épidémie, le Premier ministre Jean Castex, anticipant une amélioration de la situation sanitaire, vient d’annoncer une levée en deux temps des restrictions auxquelles sont soumises les entreprises.

À partir du mercredi 2 février, le télétravail ne sera plus imposé par l’État.
À partir du mercredi 2 février, le télétravail ne sera plus imposé par l’État. — Photo : Jacob Lund

Les entreprises vont devoir encore attendre quelques jours pour retrouver une vie normale. Sans surprise, le Premier ministre Jean Castex vient de prolonger les restrictions sanitaires annoncées le 27 décembre et qui devaient prendre fin ce dimanche 23 janvier. Toutes les mesures sont prolongées de quelques jours, du fait de la situation épidémique.

Mais devant une situation qui commence à évoluer un peu plus favorablement, avec la décrue du variant Delta et un variant Omicron qui commence à marquer le pas dans certaines régions, Jean Castex a annoncé un calendrier d’allègement des restrictions. Ce retour à la normale s’opérera en deux temps.

Fin du télétravail obligatoire

Le mercredi 2 févier, l’État n’imposera plus 3 à 4 jours hebdomadaires de télétravail pour les postes qui le permettent. "Le télétravail ne sera plus obligatoire, mais restera recommandé, en laissant le soin aux entreprises de maintenir le bon niveau, dans le cadre de leur dialogue social interne", a annoncé Jean Castex.

Le 2 février marquera aussi la fin du port du masque en extérieur et la suppression des jauges dans les établissements qui accueillent du public assis. Levée des contraintes donc pour les enceintes sportives ou les salles de spectacles aujourd’hui soumises à des jauges, fixées à 2 000 personnes (en intérieur) ou 5 000 (en extérieur). Dans ces établissements, le port du masque en intérieur restera obligatoire.

Réouverture des discothèques

Il faudra attendre 15 jours de plus pour lever dans les entreprises les autres restrictions annoncées fin décembre. Le mercredi 16 février, les 1 200 discothèques françaises, totalement à l’arrêt depuis la mi-décembre, vont pouvoir rouvrir leurs portes. Les concerts debout pourront également reprendre. Enfin, il sera de nouveau possible de consommer debout dans un bar et de se restaurer dans un train, au sein d’une enceinte sportive ou au cinéma.

Les aides aux entreprises seront maintenues pour aider les secteurs en difficulté à passer le cap.

Pass sanitaire suspendu ?

Pour les entreprises, la vie ne redeviendra presque comme à la fin 2021. À une exception près : dans l’intervalle, la transformation du passe sanitaire en passe vaccinal devrait être opérationnelle, le passe vaccinal devant devenir réalité ce lundi 24 janvier, sous réserve de la décision du Conseil constitutionnel, attendue ce vendredi 21 janvier. Mais le passe vaccinal va-t-il s’inscrire dans la durée ? Rien n’est moins sûr. "Sa nécessité ne fait aucun doute aujourd’hui, mais je veux être clair, le passe pourrait tout à fait être suspendu si la pression épidémique et surtout hospitalière venait à se réduire fortement et durablement", a indiqué le Premier ministre. Quels critères pourraient provoquer sa suspension ? Jean Castex et son ministre de la santé Olivier Véran se gardent bien de le dire pour le moment.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition