Euro 2016 : pourquoi les loges du stade de Bordeaux sont quasiment vides

Par Yann Buanec, le 17 juin 2016

Lors des deux rencontres qui se sont déroulées à Bordeaux lors de l’Euro 2016, les sièges des loges étaient plus que clairsemés.
Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Pays de Galles/Slovaquie le 11 juin. Autriche/Hongrie le 14 juin. Le nouveau stade de Bordeaux a accueilli deux rencontres de l’UEFA depuis le début de la compétition. A chaque fois, les supporteurs se sont massés dans les tribunes… Mais pas dans les loges. Plus de la moitié d’entre elles étaient vides lors des deux matches. En cause : les prix adoptés par l’UEFA. Sous couvert d'anonymat, un bon connaisseur du dossier se dit « effaré par les prix pratiqués » et relate les difficultés de commercialisation: « Les prix sont délirants sur tous les stades. L'UEFA n'a pas adapté sa politique tarifaire à la France, où il n'y a pas la religion du football, et n'a pas tenu compte de l'effet attentat ». Selon nos informations, moins de la moitié des 4.000 places VIP auraient été vendues. Et quasiment aucune loge n'a trouvé preneur auprès d'une entreprise bordelaise.



A lire également :


Euro 2016. Les PME bordelaises investissent le terrain

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.