International

Infographie Entre les régions françaises et la Chine, des échanges déséquilibrés

Par Elodie Vallerey, le 24 janvier 2018

Le déficit commercial de la France avec la Chine s’est encore accru en 2016. Lors de son voyage officiel sur place en janvier, le président Macron a plaidé pour un meilleur accès des entreprises françaises au marché chinois. La solution au rééquilibrage des échanges économiques entre Paris et Pékin ?

La ville chinoise de Shanghai. — Photo : Skeeze - Pixabay - CC0

Les relations économiques entre la France et la Chine vont-elles se rééquilibrer ? Le voyage officiel du président Macron en janvier l’a montré : la France est plus que jamais encline à développer ses échanges avec l’empire asiatique au milliard d’habitants. Le chef de l’Etat l’a martelé lors de son déplacement en proposant d'ouvrir davantage la France aux investissements chinois en échange d'un meilleur accès des entreprises françaises au marché chinois.

C’est que le déficit commercial de la France avec la Chine ne cesse de s’accroître : 30,3 milliards d'euros en 2016 quand il était de 29 milliards en 2015 (à titre de comparaison, il était de 22,2 milliards en 2008). Paris a vendu pour 16 milliards d'euros de biens et services à Pékin, mais lui en a acheté pour près de 50 milliards d’euros, ce qui en fait le premier déficit commercial de la France.

La Bretagne, la moins dépendante à la Chine

Dans le détail, les régions tricolores n’ont pas toutes la même « dépendance » à notre partenaire chinois : l’Ile-de-France est la plus grande importatrice nationale de biens chinois (41 % du montant de biens importés en 2016) alors que la Bretagne est la région la moins dépendante (920 millions d’euros en 2016 soit 2 % des importations). Grâce aux avions d’Airbus, l’Occitanie apparaît comme la région qui exporte le plus de biens en Chine (4,7 milliards d’euros, soit près de 30 % du montant des exportations), Provence-Alpes-Côte d'Azur celle qui en exporte le moins.

Diagramme bâtons des exportations depuis la Chine et importations vers la Chine des régions françaises en 2016. - Photo : Douanes françaises/DR

La France a créé 570 000 emplois en Chine

Bien que dynamiques depuis plusieurs années, les flux d’investissements entre la France et la Chine restent déséquilibrés, constate la Direction générale du Trésor. Les stocks d’investissements directs étrangers français en Chine (Hong-Kong inclus) s’établissait à 29 milliards d’euros en 2015 contre 3,5 milliards dans le sens inverse. Les entreprises françaises sont à l’origine de 570 000 emplois en Chine contre 45 000 emplois pour les entreprises chinoises en France. « Malgré le ralentissement de la croissance chinoise, des opportunités d’investissements existent notamment dans les secteurs liés au développement durable, à la santé et aux services à la personne », selon le Trésor.

La ville chinoise de Shanghai. — Photo : Skeeze - Pixabay - CC0

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture