Politique

Déconfinement élargi : le secteur touristique peut enfin souffler

Par Elodie Vallerey, le 28 mai 2020

Le Premier ministre Édouard Philippe a annoncé le 28 mai la deuxième phase du déconfinement. Parmi les principales mesures : la réouverture des cafés, bars et restaurants dès le 2 juin et la suppression de l'interdiction des déplacements à plus de 100 kilomètres. Un bol d'air pour le secteur touristique, qui peut entrevoir une saison estivale apaisée.

Restaurant à Dinard.
Le gouvernement a annoncé la réouverture des cafés, bars et restaurants le 2 juin, à l'exception des établissements d'Ile-de-France, qui ne pourront ouvrir que leurs terrasses. — Photo : Baptiste Coupin - Le Journal des Entreprises

« Les résultats sont bons sur le plan sanitaire, les nouvelles sont plutôt bonnes ». C'est un Édouard Philippe optimiste qui a annoncé, le 28 mai, la deuxième phase du déconfinement. Une phase qui pourrait se résumer par des "libertés retrouvées", les interdictions devenant l'exception.

Principale annonce : l'interdiction des déplacements à plus de 100 km est levée à compter du 2 juin, il deviendra donc possible de se déplacer librement sur le territoire. Les frontières de la France restent officiellement fermées jusqu'au 15 juin, mais les déplacements des Français à l'intérieur de l'Europe sont possibles vers des pays membres qui ont ouvert leurs frontières. Les frontières extérieures à l'Europe font, elles, toujours l'objet de discussions pour adopter une position commune européenne.

Une réouverture totale des cafés-restaurants en zone verte

Mesure très attendue pour un secteur capital pour l'économie du pays, le redémarrage des cafés, bars et restaurants a été acté par le chef du gouvernement. Ils pourront rouvrir dès le 2 juin dans tous les départements, a annoncé le Premier ministre, dans le respect des conditions sanitaires fixées avec les organisations professionnelles du secteur (limite de 10 personnes par tablée, distance d'un mètre entre les tables de chaque groupe de personnes, port du masque obligatoire pour le personnel et pour les clients qui se déplacent dans l'établissement etc). Les établissements situés en zone "orange" (seulement l'Ile-de-France en métropole) ne pourront, eux, ouvrir que leurs terrasses pour le moment.

« C’est un grand soulagement pour nos professionnels car notre secteur se retrouvait en mode survie avec une "activité zéro" depuis le 15 mars. Le secteur sort enfin la tête de l’eau ! », a réagi Roland Héguy, président confédéral de l'Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie (UMIH), la première organisation professionnelle des cafés, hôtels, restaurants, établissements de nuit, indépendants en France.

Les hébergements touristiques pourront accueillir du public

Tous les hébergements touristiques pourront eux aussi rouvrir le 2 juin, sauf dans les départements franciliens, qui devront attendre le 22 juin. Les salles de spectacle, théâtres, musées et parcs de loisirs (dans la limite de 5 000 personnes) pourront également ouvrir dans les zones vertes à compter du 2 juin, les cinémas à partir du 22 juin.

Côté organisation des entreprises, le Premier ministre a rappelé que le principe du recours au télétravail doit être privilégié autant que faire se peut. Pour autant, il a vivement encouragé les entreprises encore à l'arrêt à reprendre leur activité. « Gardons en tête que s'ouvre aujourd'hui un nouveau front et que le pays va devoir se battre contre l'impact d'une récession historique », a prévenu Édouard Philippe. Et de rappeler l'augmentation du nombre de chômeurs annoncé le jour-même. « Le nombre de personnes inscrites à Pôle emploi qui n’ont pas travaillé du tout en avril a augmenté de plus de 800 000 par rapport à mars, c’est malheureusement historique ».

La nouvelle phase de déconfinement doit durer jusqu'au 21 juin. La troisième phase devrait débuter le 22 juin avec, si les conditions sanitaires restent favorables, de nouvelles levées d'interdictions, notamment pour les territoires en zone orange.

Restaurant à Dinard.
Le gouvernement a annoncé la réouverture des cafés, bars et restaurants le 2 juin, à l'exception des établissements d'Ile-de-France, qui ne pourront ouvrir que leurs terrasses. — Photo : Baptiste Coupin - Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail