France

Informatique

Cybersécurité : Lancement du premier appel à projets innovants pour le Campus Cyber

Par Stéphane Vandangeon, le 09 septembre 2021

Un premier appel à projets vient d’être lancé pour soutenir les projets innovants du Campus Cyber, le futur navire amiral de la sécurité informatique française. Les entreprises peuvent y répondre jusqu’à la fin octobre.

Le Campus Cyber doit favoriser la montée en puissance d’une filière française de la cybersécurité qui pourrait peser 25 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2025, soit trois fois plus qu’aujourd’hui.
Le Campus Cyber doit favoriser la montée en puissance d’une filière française de la cybersécurité qui pourrait peser 25 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2025, soit trois fois plus qu’aujourd’hui. — Photo : Patrick Gaillardin

Un pas de plus vers la création du Campus Cyber. À l’occasion du Forum international de la cybersécurité, qui se déroule à Lille, Cédric O, secrétaire d’État chargé de la Transition numérique, a annoncé le 9 septembre le lancement du premier appel à projets lié à ce qui doit devenir "le centre névralgique de la cybersécurité en France".

Devant voir le jour dans les prochains mois au sein d’un bâtiment de 26 000 m² situé à Paris - La Défense, ce lieu va réunir des dizaines d’acteurs œuvrant dans la sécurité informatique en France. Vont s’y retrouver aussi bien des groupes comme Capgemini, Orange, Thales ou Atos, mais aussi des PME, des start-up, des chercheurs, des formateurs, des services de l’État et des associations.

Tripler le chiffre d’affaires de la cybersécurité en France

Contrôlé par plusieurs dizaines d’entreprises privées, aux côtés de l’État qui possède près de 44 % du capital, ce lieu "totem" doit favoriser la montée en puissance d’une filière française de la cybersécurité. Objectif du gouvernement : l'amener, en 2025, à 25 milliards d’euros de chiffre d’affaires (soit trois fois plus qu’aujourd’hui) et à 75 000 salariés (contre 37 000 personnes aujourd’hui).

Face aux hackers et à la concurrence étrangère, Michel Van Den Berghe, président de la SAS Campus Cyber, compte sur un nouvel état d’esprit – collaboratif - des acteurs français pour faire la différence.

Dans cette tour de la Défense, il faudra "accepter de venir partager avec ses concurrents" et "travailler sur des projets communs". Le partage de compétences doit favoriser l’innovation, les transferts industriels et déboucher sur de nouvelles solutions pour réagir face aux cyberattaques et se prémunir de cette menace qui devient de plus en plus présente avec la généralisation du télétravail. Le lieu compte aussi jouer un rôle en matière de formation (pour susciter des vocations) et d’animation de la filière tricolore. Dans ces différentes missions, le campus parisien sera épaulé par des satellites situés en régions, des projets étant en cours dans les Hauts-de-France ou encore en Bretagne.

Subventions et avances remboursables

C’est dans ce contexte de mobilisation générale que le gouvernement vient de lancer un premier "appel à projets innovants sur le Campus Cyber". Il s’adresse aux entreprises, seules ou en consortium, dont au moins une est membre du Campus Cyber. D’un montant compris entre 200 000 euros et 5 millions d’euros, leur projet doit porter "sur des travaux fortement innovants de recherche et développement en cybersécurité réalisée en France sur le Campus Cyber". Le projet devra permettre de diminuer la dépendance française en matière de sécurité informatique. Détection de cyberattaques, solutions de chiffrement, etc. : le champ des possibles est donc vaste. Mais le temps est d’ores et déjà compté : les entreprises ont jusqu’au 29 octobre pour clôturer leurs dossiers, accessibles sur le site de Bpifrance. Les lauréats recevront des subventions ainsi que des avances remboursables, dont les montants varient en fonction de la nature des projets.

Le Campus Cyber doit favoriser la montée en puissance d’une filière française de la cybersécurité qui pourrait peser 25 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2025, soit trois fois plus qu’aujourd’hui.
Le Campus Cyber doit favoriser la montée en puissance d’une filière française de la cybersécurité qui pourrait peser 25 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2025, soit trois fois plus qu’aujourd’hui. — Photo : Patrick Gaillardin

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail