Côtes-d'Armor : Ekinops veut se rapprocher de OneAccess

Par La rédaction, le 30 mars 2017

Le concepteur de solutions de transmission sur fibres optiques pour les réseaux télécoms à très haut débit Ekinops, basé à Lannion (Côtes-d’Armor), s’apprête à se rapprocher de OneAccess.

Le Journal des Entreprises, l'économie en régions — Photo : Le Journal des Entreprises

Le concepteur de solutions de transmission sur fibres optiques pour les réseaux télécoms à très haut débit Ekinops, basé à Lannion (Côtes-d’Armor), s’apprête à faire l’acquisition de OneAccess (58 millions de chiffre d’affaires pour 350 collaborateurs). La société parisienne, créée en 2001, est spécialisée dans la fourniture de plates-formes logicielles et matérielles auprès des opérateurs de télécom.

L’opération de rapprochement pourrait être bouclée dans le courant de l’été, après la tenue d’assemblées générales extraordinaires. « L’acquisition de OneAccess par Ekinops serait rémunérée pour partie en numéraire et pour partie en actions Ekinops », précise cette dernière via un communiqué de presse

Objectif de ce rapprochement ? « Devenir un acteur majeur du transport optique et de la virtualisation des réseaux de télécoms », précise Ekinops. Le nouvel ensemble devrait regrouper un effectif de 400 collaborateurs à travers le monde, et pourrait réaliser près de 76 millions de chiffre d’affaires. « La réunion de nos technologies et de nos atouts commerciaux permettrait en effet de consolider nos positions et d’attaquer de nouveaux marchés en très forte croissance avec une offre très différenciée », assure dans le communiqué de presse Didier Brédy, le président-directeur général d’Ekinops. La vision commune des deux sociétés et leur forte culture logicielle devraient permettre de créer rapidement beaucoup de valeur pour nos clients, nos salariés et nos actionnaires. »

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture