Côtes-d'Armor : Clap de fin pour l'arbre à vent de NewWind

Par la rédaction, le 15 mars 2017

Conceptrice de l'arbre à vent, concept de mini-éoliennes en forme de feuilles d'arbre, la start-up NewWind a été liquidée par le tribunal de commerce de Saint-Brieuc. Elle avait été mise sous les projecteurs par Arnaud Montebourg qui avait présidé son conseil de surveillance entre octobre 2015 et octobre 2016 le poste.
Le Journal des Entreprises, l'économie en régions — Photo : Le Journal des Entreprises

Un gâchis industriel pour certains, une évidence économique pour d'autres. Placée en redressement judiciaire le 14 décembre 2016 par le tribunal de commerce de Saint-Brieuc, la start-up costarmoricaine NewWind, conceptrice de l’Arbre à vent, a été liquidée le 8 mars 2017.
 
Mise sous les projecteurs par Arnaud Montebourg, un temps président de son conseil de surveillance, la PME, dirigée par Jérôme Michaud-Larivière, n'a pas réussi à asseoir un modèle économique viable sur le long terme. Malgré une idée prometteuse sur le papier, et dans les prototypes mis en place, NewWind a cumulé des pertes importantes année après année. Rien que pour l'exercice 2015, son  résultat net s'était établi  à - 1,7 million d’euros en pour un chiffre d’affaires de 205.000 euros.

Aucune offre de reprise concrète n'a pour l'heure été transmise au tribunal de commerce de Saint-Brieuc.

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture