Financement

Ce que finance le chèque numérique lancé à destination des TPE

Par Florent Godard, le 22 février 2021

Il s’agit d’un petit coup de pouce pour aider les TPE à se numériser, principalement pour se doter de solutions de vente à distance. Le nouveau chèque numérique de 500 euros s’adresse aux sociétés de moins de 11 salariés, fermées au public lors du second confinement.

L’État propose un chèque numérique de 500 euros à certaines entreprises de moins de 11 salariés.
L’État propose un chèque numérique de 500 euros à certaines entreprises de moins de 11 salariés. — Photo : Jo Panuwat D

Nouvelle aide dans le cadre du plan de relance. L’État propose un chèque numérique de 500 euros aux sociétés de moins de 11 salariés (affichant moins de 2 M€ de CA) contraintes par décision administrative de fermer leurs portes au public lors du confinement de novembre 2020. Également éligibles : les TPE de l’hôtellerie (hôtels et hébergements similaires) et ce, même si elles n’ont pas fermé.

Certes modeste, ce coup de pouce intervient alors que 66 % des très petites structures ne disposent pas d’un site de commerce en ligne, 33 % d’un site vitrine et que la moitié n’a pas d’outil pour optimiser son référencement sur le web, d’après une récente étude Ifop pour Mastercard. La crise sanitaire aura été un vecteur d’accélération de la digitalisation pour environ une TPE sur cinq, ajoute-t-elle.

Remboursement de factures

Concrètement, le chèque de l’État rembourse tout ou partie des dépenses pour la numérisation des TPE, engagées entre le 30 octobre dernier et le 31 mars 2021, sur présentation d’une ou plusieurs factures (d’au moins 450 €) à l’Agence de services et de paiement (ASP).

Pour déposer une demande, un délai de quatre mois sera accordé. Soit à partir du 28 janvier, pour les factures émises entre le second confinement et cette date. Soit après la date de la facture la plus récente, pour les dépenses effectuées entre le 28 janvier et le 31 mars.

E-commerce, gestion de commande : les dépenses éligibles

Parmi les dépenses éligibles figurent l’achat ou l’abonnement à des solutions numériques de vente, de promotion, de gestion ou de relation client. Qu’il s’agisse de travailler sur un site e-commerce ou promotionnel, sur le paiement en ligne, sa visibilité sur le web, des systèmes de gestion (réservations, gestion des commandes, livraisons et stocks, hébergement des données, cybersécurité…). Etc. La liste complète des prestations couvertes se trouve sur le site du ministère de l’Économie.

Ces dépenses spécifiques peuvent inclure une part d’accompagnement. En revanche, l’accompagnement destiné à démarrer sa transformation numérique - via un diagnostic par exemple - devra être facturé par des professionnels agréés, dont la liste est disponible sur le site web de l’ASP.

Pour consulter cette liste et déposer une demande, rendez-vous sur la plateforme cheque.francenum.gouv.fr. Attention, il ne sera accepté qu’une seule demande par entreprise.

L’État propose un chèque numérique de 500 euros à certaines entreprises de moins de 11 salariés.
L’État propose un chèque numérique de 500 euros à certaines entreprises de moins de 11 salariés. — Photo : Jo Panuwat D

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail