Bretagne : Laïta : la marque Paysan Breton reste stable

Par I.J., le 18 février 2016

Paysan Breton, la marque de Laïta, le groupe laitier qui regroupe les coopératives Even, Terrena et Triskalia, a progressé de 1% en 2015 avec un chiffre d’affaires de 227 millions d’euros.
Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Avec un chiffre d’affaires 2015 de 227 millions d’euros, Paysan Breton, la marque de l’entreprise laitière Laïta (1.3 milliard de CA ; 2.500 salariés ; 1,47 milliard de litres de lait collectés en 2015), qui regroupe les coopératives Even, Terrena et Triskalia, connaît un exercice en très légère progression : 1%. Paysan Breton représente 20% du CA total Laïta et 33 % de l’activité Laïta en produits de grande consommation (PGC). L’export représente 18 % de l’activité contre 77 % pour la grande distribution en France et 5 % pour la restauration hors domicile.

Baisse du beurre, hausse des fromages fouettés

Côté performance, les volumes de vente des beurres ont chuté de -8,3%. « Un effet conjoncturel ponctuel », selon Laïta. Au contraire, les fromages fouettés ont en forte hausse : +14,5 % en volume et 7,2 % en parts de marché. La crème fraîche, lancée en 2013, poursuit sa montée avec 3.5% de PDM dans les magasins qui référencent le produit. Les crêpes dites traditionnelles représentent 11.1% de parts de marché national, 6% pour les crêpes fourrées lancées en 2015. Le lait Ribot est lui aussi en progression : +8%.

En 2016, Paysan breton va lancer de nouveaux produits pour poursuivre sa stratégie de segmentation : un beurre « à la pointe de sel », entre le beurre doux et le beurre demi-sel, et du caramel au beurre salé (à tartiner ou en coulis).

Crise agricole

Laïta a aussi réagi face à la crise agricole actuelle. « Tout d’abord la collecte de lait (de Laïta) 2015 s’élève à 1,47 milliard de litres de lait, explique la direction. Elle a progressé légèrement par rapport à l’année précédente (+ 2%). Une croissance mesurée qui a permis de nourrir le développement des marchés des produits de grande consommation, tout en constituant une petite bouffée d’oxygène pour les éleveurs qui en ont le plus besoin. En 2015, un éleveur laitier adhérent aux Coopératives Paysan Breton aura connu un prix de son lait aux alentours de 317€ les 1.000 litres, incluant les compléments sur qualité du lait. Le prix moyen du lait Laita pour 1.000 litres se situe, au prix le meilleur possible, compte-tenu de la situation. A ce prix, les éleveurs Paysan Breton pourront compter sur des compléments sous forme de ristournes, données par leur Coopérative, dont les montants se décideront lors des assemblées générales des éleveurs, à venir. Dans les années passées ces ristournes s’élevaient à 6€ minimum les 1000 litres. »

« Sur le plan financier, pour une aide d’urgence, des moyens ponctuels sont dégagés dès début 2016 : avances de trésorerie, prêts parfois, à des taux symboliques. L’accompagnement et les conseils par leur coopérative se sont intensifiés : conseils des techniciens en élevages, formations, recueil de bonnes pratiques notamment au travers de voyages d’études dans des exploitations d’autres pays européens... La priorité est d’identifier et d’actionner tous les leviers possibles sur lesquels les producteurs peuvent agir eux-mêmes. »

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail