Bretagne

Bretagne : Kengo.bzh : le groupe Télégramme et le Crédit Mutuel Arkéa lancent leur plateforme de crowdfunding

Par J.M.L.D., le 26 mai 2015

Kengo.bzh (1), tel est le nom de la plateforme de financement participatif, sur la base du don avec ou sans contrepartie, lancée par le groupe Télégramme et le Crédit Mutuel Arkéa. Objectif : financer et favoriser l’éclosion de nouveaux projets sur le territoire. Pour sa première année de fonctionnement, Kengo.bzh – qui sera officiellement lancée le 11 juin - prévoit le financement de 300 projets.
Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

« Kengo.bzh a pour vocation de promouvoir et faire émerger des projets qui font du sens pour les bretons et la Bretagne grâce à la mobilisation de tous, explique Serge Appriou, directeur de Kengo.bzh. Tisser des partenariats entre différents acteurs d’un écosystème et investir de nouveaux espaces de coopération : c’est ce que permet la finance participative et ce qu’entendent développer les équipes de Kengo ». 

Soutenir des projets 100% bretons
Fondé sur l’économie du partage, Kengo.bzh propose ainsi aux internautes un espace d’échange qui leur permet de soutenir par un don les projets accueillis par la plateforme. En retour, les porteurs de projet ont la possibilité de proposer une contrepartie aux internautes : témoignage de reconnaissance, récompense, souvenir...  Particularité de ce nouvel acteur du crowdfunding, les projets soutenus sont 100 % bretons, et interviennent dans les domaines culturels, innovants ou solidaires. Il est ouvert aux associations, aux institutionnels comme aux particuliers. 

« Soutenir le financement de l'économie réelle »
« Déjà actionnaire de Prêt d’Union, première plateforme de crédit entre particuliers en France, le Crédit Mutuel Arkéa  confirme, avec le lancement de Kengo.bzh, l’intérêt qu’il porte aux modes de financements alternatifs - en l'occurrence le don - et à l’évolution des usages de ses clients», déclare Ronan Le Moal, Directeur général du Crédit Mutuel Arkéa ((9.000 salariés, 1,7 milliards d'euros de PNBA). « Cette nouvelle initiative, inédite et innovante, nous permet de réaffirmer notre volonté de soutenir le financement de l’économie réelle sur nos territoires, ainsi que les projets de ses habitants. » 

Edouard Coudurier président du Groupe Télégramme (950 salariés, 140M€ de CA), ajoute que « chaque jour, dans l’ensemble de nos publications et télévisions, nous nous faisons l’écho de projets portés par des bretons. Il nous a semblé naturel de nous associer avec le Groupe Crédit Mutuel Arkéa pour mettre à disposition une plateforme à tous ces porteurs de projets et les aider à les réaliser. Cela fait partie de notre ADN. »

(1) Ken en breton est l’équivalent de Co en français que l’on retrouve dans covoiturage ou coopérer soit : « Faire quelque chose ensemble ». Ken est associé au Go anglais qui signifie « Aller ». La traduction littérale de Kengo est « Allons-y ensemble » !

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture